Greece

Jean Delaunay

Les candidats grecs à l’UE organisent leurs derniers rassemblements avant le jour du scrutin

Les aspirants députés européens du berceau de la démocratie, la Grèce, expliquent pourquoi ils pensent que les défis intérieurs forceront les électeurs à se rendre aux urnes.

Alors que les électeurs grecs se rendent aux urnes ce dimanche pour les élections au Parlement européen, les principaux partis politiques du pays organisent des rassemblements de la dernière chance pour obtenir du soutien et maximiser la participation.

Selon les derniers sondages d’opinion, le parti de centre-droit au pouvoir, Nouvelle Démocratie, dirigé par le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis, est largement pressenti pour arriver en tête des résultats.

Le parti de gauche Syriza devrait prendre la deuxième place, suivi du Pasok, de centre-gauche, en troisième position.

L’élection intervient après une campagne qui a largement tourné autour de la crise du coût de la vie dans le pays.

Laisser un commentaire

2 + 12 =