A campaign volunteer for the New Popular Front candidates hands out electoral leaflets for the upcoming parliamentary elections in Paris, Saturday June 22, 2024.

Jean Delaunay

Les candidats de l’alliance du Front populaire de gauche font appel à de nouveaux volontaires pour séduire les électeurs

Les candidats de l’alliance de gauche défilent dans les rues de Paris, distribuant des tracts et dialoguant avec les électeurs, tout en comptant sur de nouveaux volontaires pour séduire les électeurs.

Les candidats de l’alliance de gauche ont défilé dans les rues de Paris, la capitale française, accompagnés d’une fanfare, distribuant des dépliants et discutant avec les électeurs.

A l’approche du premier tour d’une élection anticipée surprise, le Nouveau Front populaire, alliance des partis de gauche français, donne tout pour se faire entendre dans la ville.

Mais c’est dans les zones les plus rurales qu’ils envoient, dans de nombreux cas, de nouveaux volontaires, alors que les candidats luttent pour ne pas trop se laisser distancer par le parti d’extrême droite du Rassemblement national.

Jaspal De Oliveira-Gill en fait partie.

« Je n’avais que de nouvelles personnes avec moi, nous jumelons généralement des bénévoles chevronnés avec de nouveaux pour les former, mais cette fois, nous avons dû faire une ‘séance de formation express’ et les envoyer sur place », a-t-elle déclaré.

Un autre militant bénévole, Thibaut Pham, n’était pas en âge de se souvenir de l’année 2002 après que l’extrême droite, avec Jean-Marie Le Pen, ait accédé au second tour de l’élection présidentielle.

Mais maintenant qu’il voit ses héritières, Marine Le Pen, à la portée d’une victoire écrasante, Pham a déclaré que « c’est le moment idéal pour s’impliquer ».

« Premièrement, pour nous protéger du danger d’avoir le Rassemblement national, et en même temps, promouvoir une plate-forme différente, des valeurs environnementales, des valeurs sociales, et faire avancer la France dans la bonne direction », a déclaré le jeune homme de 25 ans. Presse associée.

Lors des récentes élections européennes, qui ont donné lieu à un scrutin anticipé en France, plus d’un tiers des électeurs du Rassemblement national étaient âgés de 25 à 34 ans. Et 60 % des moins de 35 ans se sont abstenus de voter.

Pham insiste sur le fait que c’est la faute du gouvernement s’il n’écoute pas « les électeurs, les revendications populaires, et n’écoute même pas ses propres députés ».

« Quand on entend cela, il est difficile d’être surpris que les jeunes ne s’impliquent pas et ne se sentent pas un peu tristes ou n’essaient pas de suivre des chemins différents, pour le meilleur ou pour le pire », a déclaré Pham.

Les prochaines élections législatives anticipées auront lieu les 30 juin et 7 juillet suite à la décision de Macron de dissoudre l’Assemblée nationale.

Laisser un commentaire

cinq × trois =