Ukrainian truck drivers wait to cross from Poland back into Ukraine in Korczowa, Poland in December

Jean Delaunay

Les agriculteurs polonais poursuivent leur protestation à la frontière ukrainienne

Les manifestations de longue date reprennent avec les camionneurs polonais appelant à l’aide du gouvernement de Donald Tusk.

Les agriculteurs polonais ont repris jeudi le blocus du poste-frontière de Medyka avec l’Ukraine, selon la chaîne privée Polsat News, pour protester contre les augmentations d’impôts anticipées et exiger des subventions gouvernementales pour le maïs.

Les agriculteurs avaient précédemment suspendu leur manifestation au point de passage du sud-est de la Pologne le 24 décembre, à la suite d’une réunion avec le ministre de l’Agriculture Czeslaw Siekierski.

Le leader de la protestation, Roman Kondrow, a déclaré à Polsat qu’à l’époque, les agriculteurs étaient satisfaits de Siekierski ainsi que du gouverneur local – mais qu’ils attendaient un accord écrit formel avec le gouvernement.

Kondrow a déclaré à Polsat que même si Siekierski avait déclaré aux agriculteurs que leurs demandes seraient satisfaites, le Premier ministre du pays n’a pas encore signé de déclaration.

« Nous voulons signer un accord bilatéral », a déclaré Kondrow lors d’une conférence de presse jeudi.

« Si une telle chose se produit, la manifestation sera suspendue jusqu’à ce que les revendications soient mises en œuvre », a-t-il ajouté.

Depuis le 6 novembre, les camionneurs polonais bloquent également plusieurs postes frontaliers avec l’Ukraine, mécontents de la possibilité que l’entrée de produits ukrainiens sur le marché de l’UE puisse nuire à la concurrence.

Ils appellent l’UE à rétablir un système de réciprocité qui oblige les entreprises ukrainiennes à obtenir des permis pour opérer dans le bloc.

En décembre, le Premier ministre polonais nouvellement élu, Donald Tusk, a déclaré qu’il pensait que Varsovie serait bientôt en mesure de mettre un terme à la protestation des camionneurs.

Laisser un commentaire

dix − 7 =