Farmers block the access road to the A8 highway with tractors in Neuhausen, Monday, Jan. 8, 2024.

Milos Schmidt

Les agriculteurs allemands bloquent les principales autoroutes avec des tracteurs pour protester contre le projet de supprimer les allégements fiscaux sur le diesel

Les manifestations devraient durer toute la semaine.

Les navetteurs en Allemagne sont confrontés à de graves perturbations ce matin alors qu’une manifestation massive d’agriculteurs bloque les routes à travers le pays.

Dans le cadre d’une action coordonnée, les agriculteurs ont conduit leurs tracteurs sur les autoroutes, les bretelles d’accès et les petites routes. C’est le début d’une semaine de protestations contre le projet du gouvernement visant à supprimer les allégements fiscaux sur le diesel utilisé dans l’agriculture.

Les manifestants devant la porte de Brandebourg à Berlin portaient des pancartes accrochées à leurs tracteurs avec des pancartes du type « Pas d’agriculteur, pas d’avenir ».

Dans le Land de Mecklembourg-Poméranie occidentale, au nord-est, des agriculteurs ont bloqué les bretelles d’autoroute avec des centaines de tracteurs. Ils ont été soutenus par les entreprises de transport qui protestaient contre l’augmentation des péages routiers.

Dans le district de Cloppenburg, au nord-ouest de la Basse-Saxe, une route principale a été bloquée par 40 véhicules. En Saxe, selon la police, certaines bretelles d’autoroute dans la région de Dresde étaient inutilisables. Des rassemblements ont également lieu sur les autoroutes A4, A13, A14 et A17.

"Pas d'agriculteur, pas d'avenir" est écrit sur une pancarte attachée à l'un des tracteurs lors d'une manifestation d'agriculteurs sur la Stra'e des 17. Juni devant la porte de Brandebourg à Berlin, en Allemagne.
« Pas d’agriculteur, pas d’avenir » est écrit sur une pancarte fixée sur l’un des tracteurs lors d’une manifestation d’agriculteurs sur la Stra’e des 17. Juni devant la porte de Brandebourg à Berlin, en Allemagne.

Pourquoi les agriculteurs allemands protestent-ils ?

La coalition tripartite impopulaire du chancelier Olaf Scholz a provoqué la colère des agriculteurs en décembre en élaborant un projet visant à supprimer l’exonération de la taxe automobile pour les véhicules agricoles et les allégements fiscaux sur le diesel. Ces propositions faisaient partie d’un ensemble de mesures visant à combler un trou de 17 milliards d’euros (18,6 milliards de dollars) dans le budget 2024.

Le gouvernement a partiellement renoncé jeudi à sa décision, affirmant que l’exonération de la taxe sur les automobiles serait maintenue et que les réductions des allégements fiscaux sur le diesel seraient étalées sur trois ans. Mais l’Association des agriculteurs allemands a déclaré qu’elle insistait toujours pour que ces plans soient complètement annulés et qu’elle poursuivrait une « semaine d’action » à partir de lundi.

Les manifestations sont sous surveillance après qu’un groupe d’agriculteurs a empêché jeudi le vice-chancelier Robert Habeck de débarquer un ferry dans un petit port de la mer du Nord alors qu’il revenait d’un voyage personnel sur une île au large.

Cet incident a suscité la condamnation de personnalités du gouvernement et de l’opposition ainsi que de l’association des agriculteurs. Les autorités ont averti que des groupes d’extrême droite et d’autres pourraient tenter de tirer profit des manifestations. Le président de l’association des agriculteurs, Joachim Rukwied, a déclaré au journal Bild am Sonntag que « nous ne voulons pas voir des groupes de droite et d’autres groupes radicaux » participer aux manifestations.

La refonte du budget, qui comprenait les coupes contestées, était nécessaire après que le plus haut tribunal allemand a annulé une décision antérieure visant à réaffecter 60 milliards d’euros (près de 66 milliards de dollars) initialement destinés à amortir les retombées de la pandémie de COVID-19 vers des mesures visant à lutter contre le changement climatique et à moderniser le système. pays. Cette manœuvre allait à l’encontre des limites strictes que l’Allemagne s’était imposées en matière d’endettement.

Laisser un commentaire

19 + 4 =