Workers wait for transport outside a construction site in Beijing, Tuesday, April 9, 2024.

Milos Schmidt

L’économie chinoise croît de 5,3% au premier trimestre alors que le Nouvel An lunaire stimule les dépenses

Les bons chiffres de production ont dépassé les attentes, même si la crise immobilière du pays a pesé sur la croissance.

L’économie chinoise a progressé de 5,3 % au premier trimestre par rapport à l’année précédente, soutenue par les programmes gouvernementaux visant à stimuler la demande économique.

Ce chiffre, en hausse par rapport à 1,6% au trimestre précédent, dépasse les prévisions des analystes de Reuters de 4,6%.

« D’une manière générale, l’économie nationale a connu un bon démarrage au premier trimestre… établissant une bonne base pour… toute l’année », a déclaré le Bureau national chinois des statistiques.

L’agence ajoute néanmoins que la stabilité économique n’est pas encore solide.

Depuis la pandémie de Covid-19, la Chine est confrontée à un ralentissement de la demande et à une longue crise immobilière.

Ces dernières années, plusieurs géants immobiliers chinois, notamment Evergrande et Country Garden, ont fait défaut sur leurs dettes.

Le dernier trimestre a montré peu de signes d’amélioration sur ce front, avec un investissement immobilier en baisse de 9,5% sur un an.

La croissance a toutefois été stimulée par la production industrielle chinoise, en hausse de 6,1 % au dernier trimestre par rapport à la même période de l’année dernière.

Les ventes au détail ont également augmenté à un rythme annuel de 4,7%, tandis que les investissements fixes dans les usines et les équipements ont augmenté de 4,5%.

Les festivités du Nouvel An lunaire, qui ont débuté fin janvier, auraient également stimulé les dépenses des ménages au cours du dernier trimestre.

Les importations et exportations du seul mois de mars étaient néanmoins en baisse par rapport au même mois de l’année dernière, ces dernières chutant de 7,5%.

Pékin s’est fixé un objectif de croissance du PIB de 5 % cette année, un objectif historiquement bas mais qui reste ambitieux dans le contexte actuel.

Les dernières données surviennent alors que le chancelier allemand Olaf Scholz est en Chine pour un voyage de quatre jours pour s’entretenir avec le président chinois Xi Jinping.

Laisser un commentaire

17 − 2 =