Aerial view of the volcano erupting, north of Grindavík, Iceland, Thursday, Feb. 8, 2024.

Jean Delaunay

Le volcan islandais entre en éruption pour la troisième fois depuis décembre

Le spa thermal Blue Lagoon, situé à proximité, était fermé lorsque l’éruption a commencé et tous les invités ont été évacués en toute sécurité.

Un volcan du sud-ouest de l’Islande est entré en éruption jeudi pour la troisième fois depuis décembre, envoyant des jets de lave dans le ciel et provoquant l’évacuation du spa Blue Lagoon, l’une des plus grandes attractions touristiques de l’île.

L’éruption a commencé vers 06h00 GMT le long d’une fissure de 3 kilomètres au nord-est du mont Sundhnukur, a indiqué le bureau météorologique islandais.

L’événement se déroule à environ 4 kilomètres au nord-est de Grindavik, une ville côtière de 3 800 habitants qui a été évacuée avant une précédente éruption le 18 décembre.

Le Bureau météorologique islandais a déclaré que la lave coulait vers l’ouest et qu’il n’y avait aucune menace immédiate pour Grindavik ou une grande centrale électrique de la région. Les responsables de la protection civile ont déclaré que personne ne se trouvait dans la ville au moment de l’éruption, a rapporté la chaîne de télévision nationale islandaise RUV.

Une vue de lave près de la route de Grindavík, près de la sortie du Blue Lagoon, à Grindavík, en Islande, le jeudi 8 février.
Une vue de lave près de la route de Grindavík, près de la sortie du Blue Lagoon, à Grindavík, en Islande, le jeudi 8 février.

« Ils n’auraient pas dû l’être, et nous n’en connaissons aucun », a déclaré Víðir Reynisson, chef de la défense civile islandaise, à la chaîne de télévision nationale RUV.

Le spa thermal Blue Lagoon, situé à proximité, était fermé lorsque l’éruption a commencé et tous les invités ont été évacués en toute sécurité, a indiqué RUV.

Le Met Office islandais a déclaré avoir mis en garde contre une éventuelle éruption plus tôt cette semaine après avoir surveillé une accumulation de magma sous terre au cours des trois dernières semaines. La quantité de magma accumulée était similaire à celle libérée lors d’une éruption en janvier.

Des centaines de petits tremblements de terre ont été enregistrés dans la région depuis vendredi dernier, couronnés par une intense activité sismique environ une demi-heure avant le début de la dernière éruption.

Une vidéo dramatique des garde-côtes islandais montre des fontaines de lave jaillissant à plus de 50 mètres dans le ciel sombre. Un panache de vapeur s’élève à environ trois kilomètres au-dessus du volcan.

Il s’agit de la troisième éruption depuis décembre d’un système volcanique sur la péninsule de Reykjanes, où se trouve Keflavik, le principal aéroport d’Islande. Aucune perturbation n’a été signalée à l’aéroport jeudi.

La lave se déverse sur la route de Grindavík, près de la sortie du Blue Lagoon, à Grindavík, en Islande
La lave se déverse sur la route de Grindavík, près de la sortie du Blue Lagoon, à Grindavík, en Islande

L’Islande, située au sommet d’un point chaud volcanique de l’Atlantique Nord, connaît une éruption tous les quatre à cinq ans en moyenne. L’éruption la plus perturbatrice de ces derniers temps a été l’éruption du volcan Eyjafjallajökull en 2010, qui a craché d’énormes nuages ​​de cendres dans l’atmosphère et entraîné une fermeture généralisée de l’espace aérien au-dessus de l’Europe.

Grindavik, à environ 50 kilomètres au sud-ouest de la capitale islandaise Reykjavik, a été évacuée en novembre lorsque le système volcanique du Svartsengi s’est réveillé après près de 800 ans avec une série de tremblements de terre qui ont ouvert de grandes fissures dans la terre entre la ville et Sylingarfell, une petite montagne au nord.

Le volcan est finalement entré en éruption le 18 décembre, envoyant de la lave s’écouler de Grindavik. Une deuxième éruption, qui a débuté le 14 janvier, a envoyé de la lave vers la ville.

Les murs défensifs qui avaient été renforcés depuis la première éruption ont stoppé une partie de la coulée à moitié en fusion, mais plusieurs bâtiments ont été détruits.

Laisser un commentaire

dix-huit + douze =