Parachute drop in Carentan-Les-Marais in Normandy, France on Sunday ahead of D-Day 80th anniversary commemorations

Jean Delaunay

Le saut en parachute massif au-dessus de la Normandie donne le coup d’envoi des commémorations du jour J – mais Poutine n’est pas invité

2024 marque le 80e anniversaire du jour J, mais les autorités ont décidé de ne pas accueillir le président russe,

Des parachutistes ont sauté dimanche d’avions datant de la Seconde Guerre mondiale dans le ciel de Normandie, en France, où la guerre faisait autrefois rage.

La raison? Pour lancer une semaine de cérémonies visant à commémorer les sacrifices consentis pour la génération en voie de disparition rapide des troupes alliées qui ont combattu sur les plages du Débarquement il y a 80 ans pendant cette guerre.

Le 6 juin 1944, des soldats venus des États-Unis, du Royaume-Uni, du Canada et d’autres pays alliés d’Europe et du monde entier ont débarqué à pied, sous des pluies de tirs sur cinq plages.

Le nombre de ces anciens soldats diminue désormais, le plus jeune ayant au moins 95 ans et de nombreux autres ayant plus de 100 ans.

Les événements de la semaine à venir, qui comprendront des feux d’artifice, des sauts en parachute, des commémorations et des cérémonies solennelles, réuniront les dirigeants du monde entier.

Beaucoup y voient une chance de passer efficacement le relais du souvenir aux générations actuelles qui voient à nouveau la guerre en Europe, en Ukraine.

Le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy, le président américain Joe Biden et la famille royale britannique font partie des personnalités que la France attend pour ces événements du jour J.

Cependant, Vladimir Poutine est un dirigeant qui ne sera pas présent.

Les organisateurs ont confirmé en avril dernier que le président russe ne serait invité à aucun événement commémoratif, en raison de l’invasion actuelle de l’Ukraine par ce pays.

Lors d’un point de presse jeudi, un représentant de la présidence française a confirmé l’absence de la Russie, suggérant que cette simple suggestion alimentait les tensions entre la France et les pays alliés.

« La Russie n’a pas été invitée. Les conditions de sa participation ne sont pas réunies compte tenu de la guerre d’agression déclenchée en février 2022, qui n’a fait que s’intensifier ces dernières semaines », ont-ils déclaré.

Il a également été rapporté qu’un certain nombre d’États membres de l’UE auraient déclaré qu’ils se seraient sentis « mal à l’aise » si Poutine avait été autorisé à y assister.

Certains représentants russes seront cependant autorisés à y accéder, afin de reconnaître le sacrifice du pays en temps de guerre.

Plus de 150 000 soldats alliés ont lancé le débarquement aérien, maritime et terrestre en Normandie en 1944. Cela a finalement conduit à la libération de l’Europe occidentale de l’Allemagne nazie.

L’Union soviétique d’alors a perdu plus de 25 millions de vies dans ce qu’elle appelle la « Grande Guerre patriotique ».

Le Kremlin célèbre cette victoire par un défilé militaire annuel sur la Place Rouge à Moscou.

Laisser un commentaire

13 − 3 =