Volodymyr Zelenskyy, President of Ukraine, in Bern, Switzerland. Monday 15 January 2024.

Jean Delaunay

Le président ukrainien Zelensky occupe le devant de la scène à Davos alors qu’il tente de rallier des soutiens

Le président ukrainien est en visite officielle en Suisse et participera pour la première fois en personne au WEF annuel depuis le début de la guerre.

Président ukrainien Volodymyr Zelensky est la tête d’affiche d’une première journée pleine de frénésie de la réunion annuelle du Forum économique mondial dans la station de ski suisse de Davos, où de hauts responsables de l’Union européenne, des États-Unis, de la Chine et du Moyen-Orient occuperont également le devant de la scène.

Zelensky tentera de garder à l’esprit des dirigeants politiques la défense de son pays contre la Russie, longtemps et largement dans l’impasse, tout comme la guerre entre Israël et le Hamas, qui a dépassé le cap des 100 jours, a détourné une grande partie de l’attention du monde et suscité des inquiétudes quant à une situation plus large. conflit au Moyen-Orient.

Zelensky, autrefois réticent à quitter son pays déchiré par la guerre, a récemment entrepris une tournée éclair pour tenter de rallier le soutien à la cause de l’Ukraine contre la Russie, dans un contexte de lassitude des donateurs occidentaux et d’inquiétudes quant au fait que l’ancien président américain Donald Trump – qui se vantait d’avoir de bonnes relations avec Poutine – pourrait revenir à la Maison Blanche l’année prochaine.

Lundi, Zelensky s’est rendu à Berne, la capitale suisse, où le président Viola Amherd a promis que son pays commencerait à travailler avec l’Ukraine pour aider à organiser un « sommet de paix » pour l’Ukraine.

Zelensky poursuit cette démarche avec son premier voyage à Davos en tant que président après s’être exprimé par vidéo les années précédentes. Il espère transformer la grande visibilité de l’événement en une chaire d’intimidation pour présenter les besoins urgents de l’Ukraine, et les alliés feront la queue : une séance matinale, sur invitation uniquement, « PDG pour l’Ukraine » précédera son discours de l’après-midi.

Les chefs d’entreprise entendront « quel type d’aide immédiate est nécessaire » et expliqueront comment les secteurs privé et public peuvent aider un jour l’Ukraine à se reconstruire, affirment les organisateurs du forum. La séance réunira, entre autres, le chef de l’OTAN Jens Stoltenberg, le vice-chancelier allemand Robert Habeck et l’envoyée américaine pour la reprise économique de l’Ukraine, Penny Pritzker.

Mardi, les dirigeants de certains des principaux alliés européens de l’Ukraine – Président lituanien Gitanas Nausedaministre néerlandais des Affaires étrangères Machine à sous Hanke Bruins et le ministre espagnol des Affaires étrangères José Manuel Albares Bueno – participeront à une séance sur les « horizons » pour l’Ukraine.

Laisser un commentaire

2 × trois =