France

Jean Delaunay

Le président français Emmanuel Macron se rendra en Nouvelle-Calédonie, frappée par les violences

Le président français Emmanuel Macron prévoit d’effectuer un voyage surprise en Nouvelle-Calédonie, frappée par les émeutes, le territoire français du Pacifique en proie à des jours de troubles meurtriers et où les peuples autochtones recherchent depuis longtemps l’indépendance.

Le président français Emmanuel Macron se rend en Nouvelle-Calédonie après des affrontements armés meurtriers qui ont secoué le pays.

Cette décision témoigne de la confiance croissante des autorités françaises dans le fait que les mesures de sécurité renforcées dans la région permettent de contrôler le territoire français du Pacifique.

« Il s’y rendra ce soir », a déclaré mardi la porte-parole du gouvernement, Prisca Thévenot. « Le retour au calme commence à arriver ».

Paris a déclaré l’état d’urgence la semaine dernière et 1 000 renforts ont été envoyés pour renforcer les forces de sécurité qui avaient perdu le contrôle de certaines parties de la capitale néo-calédonienne, Nouméa.

La région a été secouée par des violences, des pillages, des incendies criminels et d’autres chaos à la suite d’une décision de l’Assemblée nationale française d’approuver des modifications aux lois électorales. Le droit de vote a été élargi aux ressortissants français résidant sur l’île depuis plus de dix ans.

Cette décision a été perçue par la population autochtone kanak de l’île comme une tentative de minimiser son influence.

Il y a eu des décennies de tensions entre les autochtones Kanak qui cherchent l’indépendance de l’archipel de 270 000 habitants, dont des descendants de colonisateurs, et d’autres qui veulent rester partie de la France.

Laisser un commentaire

vingt + quatorze =