In this image provided by the Hungarian Prime Minister

Jean Delaunay

Le président chinois Xi Jinping arrive en Hongrie, dernière étape de sa tournée européenne

Le dirigeant chinois devrait consolider plusieurs accords avec le Premier ministre hongrois Viktor Orbán, renforçant ainsi la présence économique de Pékin dans la région.

Le président chinois Xi Jinping est arrivé mercredi en Hongrie, marquant la fin de sa tournée européenne de cinq jours.

Sa visite devrait consolider de nombreux accords avec le Premier ministre Viktor Orbán, renforçant ainsi l’influence économique régionale de la Chine.

Cela contraste avec la position d’autres pays de l’UE, qui cherchent à réduire leur dépendance à l’égard de la deuxième économie mondiale.

Lors de son passage à Paris, le président français Emmanuel Macron et la chef de la Commission européenne Ursula von der Leyen ont exhorté Xi Jinping à promouvoir un commerce plus équilibré avec l’Europe et à user de son influence sur la Russie pour résoudre le conflit en Ukraine.

Prévu pour passer deux nuits à Budapest, Xi rencontrera Orbán et le président hongrois Tamás Sulyok pour discuter des investissements chinois potentiels en Hongrie.

Malgré les mesures de protection prises par les principaux dirigeants européens contre la Chine, Budapest a activement maintenu ses liens économiques avec Pékin. Outre le commerce et les investissements, la Chine a proposé à la Hongrie une coopération en matière de sécurité publique et d’application des lois, comme l’a rapporté l’agence de presse officielle Xinhua.

Orbán, connu pour sa politique nationaliste-populiste, a positionné la Hongrie comme le premier pays du bloc européen à s’engager dans l’initiative de la Ceinture et de la Route de Xi.

Les relations diplomatiques et commerciales de Budapest avec des gouvernements autocratiques en dehors de l’UE et de l’OTAN soulignent son équilibre entre alliances régionales et partenariats économiques, estiment les observateurs.

Avant la visite de Xi, le ministre hongrois des Affaires étrangères Péter Szijjártó a annoncé son intention de signer au moins 16 accords bilatéraux, soulignant l’importance historique de la visite inaugurale de Xi en Hongrie en tant que président.

Les accords pourraient impliquer l’expansion de la Ceinture et de la Route, englobant potentiellement des investissements dans les infrastructures et l’énergie.

Szijjártó a souligné que la Chine était le plus grand investisseur étranger en Hongrie en 2023.

L’arrivée de Xi à Budapest fait suite à sa visite à Belgrade, où il a conclu un accord mettant l’accent sur un « avenir partagé » avec la Serbie, un autre pays perçu comme ami avec la Russie.

Même si la Chine revendique sa neutralité dans le conflit ukrainien, elle s’est abstenue de qualifier les actions de la Russie d’invasion, étant critiquée pour avoir prétendument renforcé les capacités militaires russes.

La Hongrie, bien qu’elle ait condamné l’invasion, a résisté aux sanctions de l’UE contre Moscou et s’est abstenue de fournir un soutien militaire à Kiev.

Xi et Orbán devraient discuter de la crise ukrainienne, compte tenu de la proximité de la Hongrie avec la zone de conflit.

La Hongrie a exhorté la Chine à jouer un rôle de premier plan dans la facilitation des pourparlers de paix entre la Russie et l’Ukraine, en approuvant un plan de paix proposé par la Chine.

Laisser un commentaire

5 × 5 =