FILE Georgian Prime Minister Irakli Garibashvili gestures while addressing a crowd celebrating Georgia

Jean Delaunay

Le Premier ministre géorgien Irakli Garibachvili démissionne

Garibachvili a révélé qu’il avait accepté une offre de président du parti au pouvoir, le Rêve géorgien, en vue des prochaines élections nationales de l’automne.

Le Premier ministre géorgien, Irakli Garibashvili, démissionne de ses fonctions pour assumer un rôle politique avant les élections nationales de cette année.

Lundi, Garibashvili a révélé qu’il avait accepté une offre de président du parti au pouvoir, le Rêve géorgien.

« Nous élirons un nouveau parlement à l’automne, et Georgian Dream devrait se préparer à remporter les élections de manière décisive pour continuer à avancer vers la réalisation d’autres objectifs », a-t-il déclaré dans un discours.

Sa démission intervient un mois après le retour du controversé milliardaire Bidzina Ivanishvili, fondateur de Georgian Dream, qui a récupéré le titre de président d’honneur du parti.

Ivanishvili, une riche personnalité ayant des liens avec la Russie, a été Premier ministre géorgien de 2012 à 2013.

Georgian Dream a maintenu sa position consistant à ne pas approuver les sanctions contre la Russie ni à fournir un soutien militaire à l’Ukraine. L’année dernière, le parti a retiré un projet de loi sur l’enregistrement des agents étrangers, qui n’est pas sans rappeler celui de la Russie, à la suite de nombreuses protestations publiques.

Levan Khabeishvili, président du Mouvement national uni, parti d’opposition, a exprimé ses inquiétudes concernant la démission de Garibashvili, la liant aux manœuvres politiques d’Ivanishvili.

Il a affirmé que le gouvernement actuel ne sert pas les intérêts du peuple, mais donne plutôt la priorité à son propre enrichissement et à celui d’Ivanishvili.

Garibashvili a été Premier ministre de 2013 à 2015 et a été reconduit à ce poste en 2021.

Laisser un commentaire

vingt − 19 =