Le PIB de la zone euro ne connaît pratiquement aucune croissance au deuxième trimestre

Jean Delaunay

Le PIB de la zone euro ne connaît pratiquement aucune croissance au deuxième trimestre

Les derniers chiffres d’Eurostat montrent que l’activité économique dans la zone euro a augmenté moins que prévu initialement, de 0,1% sur la période avril-juin par rapport aux trois mois précédents.

La production économique de la zone euro a légèrement progressé au deuxième trimestre de l’année, selon les dernières données, avec des résultats pires que prévu, dus à la mauvaise performance des exportations et à la stagnation de la consommation intérieure.

Les derniers chiffres d’Eurostat montrent que l’activité économique dans la zone euro a augmenté de 0,1% sur la période avril-juin par rapport aux trois mois précédents — un taux inférieur à celui initialement estimé — et a augmenté de 0,5% en comparaison annuelle après une croissance taux de plus de 1% l’an dernier.

Le PIB combiné des 27 pays de l’UE a stagné sur une base trimestrielle et a augmenté de 0,4 % par rapport à la même période de l’année dernière.

Allemagne, Italie et France

Même les économies les plus fortes du bloc n’ont pas affiché un tableau plus brillant : l’Allemagne a subi une contraction de 0,1 % sur une base annuelle et a stagné par rapport aux trois premiers mois de l’année.

Le PIB italien a quant à lui augmenté de 0,4% sur une base annuelle, mais s’est contracté par rapport aux trois premiers mois de l’année.

La France a réussi à accroître sa production économique de 1% par rapport au même trimestre de l’année précédente.

Les trois pays représentent la moitié du PIB total de l’UE.

La faiblesse de la consommation et des exportations a pesé sur les performances

En raison d’une inflation élevée, la consommation intérieure a connu une croissance atone, tant dans la zone euro que dans l’UE.

Dans le même temps, les exportations ont diminué de 0,7% dans les deux pays, en partie à cause du ralentissement des échanges avec la Chine et du fort déclin de l’industrie automobile allemande.

Le taux de production a diminué pour le troisième mois consécutif en juillet.

Eurostat
Croissance de l’emploi dans la zone euro et dans l’UE

L’emploi augmente… mais pas de beaucoup

Le marché du travail montre des signes de croissance modérée et en ralentissement dans l’UE et dans la zone euro.

Le taux d’emploi a augmenté de 0,2% dans la zone euro et de 0,1% dans l’UE au deuxième trimestre 2023 par rapport au trimestre précédent.

En comparaison annuelle, l’emploi a augmenté de plus de 1 % dans les deux blocs, menés par des pays comme la Lituanie, le Portugal, Malte et la Tchéquie, où les entreprises ont embauché le plus de nouvelles personnes au deuxième trimestre 2023.

Laisser un commentaire

10 − 10 =