Le Parlement européen soutient les fonds de l'UE pour la production d'armes et de munitions

Jean Delaunay

Le Parlement européen soutient les fonds de l’UE pour la production d’armes et de munitions

Ce sera la première fois que l’Union européenne finance directement la fabrication d’articles, comme l’artillerie.

Le Parlement européen a soutenu jeudi l’utilisation de 500 millions d’euros du budget de l’UE pour financer les capacités de production industrielle de munitions du bloc, telles que les missiles sol-sol et l’artillerie.

Le règlement, connu sous le nom de loi de soutien à la production de munitions (ASAP), a été proposé par la Commission européenne en mai, mais a été accéléré dans le processus législatif de l’UE, presque tous les groupes politiques ayant voté en sa faveur.

« Nous ne devons pas nous abstenir de soutenir les capacités défensives comme celle que nous apportons avec ce règlement, pour garantir que l’Ukraine ne manquera pas de munitions dont elle a besoin pour se défendre contre l’agression », a déclaré à L’Observatoire de l’Europe Brando Benifei, député européen socialiste italien.

Ville Niinistö, un législateur européen finlandais, a déclaré dans une interview qu’il y avait un paragraphe spécifiquement inséré « veillant à ce que ces ressources supplémentaires avec l’augmentation de la production de munitions soient destinées à l’Ukraine ».

« Et puis deuxièmement, pour ensuite également approvisionner nos propres stockages qui ont été épuisés en soutenant l’Ukraine », a-t-il ajouté.

C’est la première fois que l’UE finance directement la production d’armes. Mais tous les eurodéputés ne s’en réjouissent pas, en particulier à gauche.

« Cela signifie que nous avons maintenant une situation dans laquelle l’Union européenne ne finance pas seulement la recherche et le développement d’armes, mais pas seulement par les armes, mais va également financer directement la production d’armes par des entreprises qui réalisent déjà des bénéfices excessifs », a-t-il ajouté. Marc Botenga, député européen, a déclaré à L’Observatoire de l’Europe.

« La guerre en Ukraine pour les entreprises d’armement a été une bénédiction, vous savez, donc elles font des profits excessifs et nous allons essentiellement subventionner leur production. C’est une grosse erreur. »

L’argent destiné à l’industrie militaire européenne proviendra de deux fonds de défense de l’UE, mais les gouvernements nationaux peuvent également le compléter en modifiant leurs plans de relance et de résilience en cas de pandémie.

L’adoption finale du projet de loi par les États membres aura probablement lieu avant la pause estivale.

Laisser un commentaire

trois + 6 =