Pope Francis is greeted by Gondoliers upon his arrival in Venice, Italy

Jean Delaunay

Le pape salue les artistes et les détenus à la Biennale de Venise

Le Pontife s’est rendu à Venise pour voir le pavillon du Saint-Siège pour la Biennale de Venise de cette année. C’est une première pour un pape et cela donne raison à la 60e édition de la plus longue exposition d’art internationale au monde.

Le Vatican a choisi d’installer son pavillon à l’intérieur de la prison pour femmes de Venise et, grâce à un accord avec le ministère italien de la Justice, a invité les détenues à travailler aux côtés des artistes. Le résultat est une exposition multimédia « Avec mes yeux », ouverte au public sur réservation uniquement et dans de strictes conditions de sécurité.

L’exposition du Vatican a fait du couvent-prison l’une des attractions incontournables de la Biennale de cette année, un chouchou du monde de l’art insolite qui accueille les visiteurs à l’entrée avec la fresque murale de Maurizio Cattelan représentant deux pieds géants sales. L’œuvre, intitulée « Père », rappelle les pieds sales du Caravage ou les pieds que François lave chaque année lors du rituel du Jeudi Saint qu’il accomplit régulièrement sur les prisonniers.

Saluant les prisonniers, le Pape a déclaré : « N’oublions pas que nous avons tous des erreurs à pardonner et des blessures à guérir, moi aussi, et que nous pouvons tous être guéris qui apportent la guérison, pardonnés qui apportent le pardon, renaître qui apportent la renaissance. « . Les détenus ont fait don à Bergoglio de produits qu’ils fabriquent dans les laboratoires de la prison, notamment des savons naturels et une nouvelle calotte blanche, que le pape a immédiatement enfilée.

Après cette rencontre, François traverse en bateau le canal de la Giudecca jusqu’à l’emblématique basilique Santa Maria della Salute de Venise pour rencontrer des jeunes. Il est ensuite conduit en voiturette de golf sur un pont flottant posé pour l’occasion sur le Grand Canal jusqu’à la place Saint-Marc, où il célèbre la messe à l’ombre de la spectaculaire basilique byzantine de la ville.

La visite matinale vertigineuse de François, qui se terminera avant l’heure du déjeuner, représente une sortie de plus en plus rare pour le pontife de 87 ans, entravé par des problèmes de santé et de mobilité qui ont exclu tout voyage à l’étranger jusqu’à présent cette année.

Mais cela est également inhabituel car cela survient alors que Venise, en train de sombrer sous la montée du niveau de la mer et alourdie par l’impact du surtourisme, en est aux premiers jours d’une expérience visant à tenter de limiter le type d’excursions d’une journée que François entreprend.

Laisser un commentaire

3 × 4 =