FILE - France

Jean Delaunay

Le déficit budgétaire français atteint 5,5% en 2023

Le déficit budgétaire français s’est élevé à 5,5% selon les nouvelles données de l’Insee. Le Premier ministre Attal a annoncé que des réductions des aides sociales pourraient être imposées pour ramener le déficit budgétaire à 2,7 % d’ici 2027.

L’Insee a annoncé cette semaine que le déficit budgétaire de la France avait bondi à 5,5 pour cent l’année dernière. Le Premier ministre Gabriel Attal a déclaré mercredi sur la nouvelle chaîne TF1 que l’objectif attendu du plan budgétaire à moyen terme – qui sera présenté en septembre – ramènerait le déficit à 2,7 % du PIB d’ici 2027.

Cela se traduirait par 50 milliards d’économies, selon la Cour des comptes.

L’objectif du gouvernement français est un succès peu probable, selon Moody’s

Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire rencontrera ce jeudi à Paris les parlementaires de la majorité et de l’opposition pour élaborer le budget 2025. Attal a déclaré que le document politique devrait être présenté fin juin.

Le Premier ministre a proposé de réduire la durée des allocations de chômage pour combler le déficit. Le gouvernement a également annoncé cette semaine que dix milliards de dollars supplémentaires seraient réduits pour atteindre l’objectif de déficit de 4,4 pour cent du PIB pour l’année en cours.

L’agence de notation Moody’s a averti que cette mesure et d’autres coupes budgétaires ne résoudraient probablement pas le problème ou ne ramèneraient pas le déficit en dessous de 3 pour cent au cours des trois prochaines années.

« Le déficit budgétaire met en évidence les risques inhérents à la stratégie budgétaire à moyen terme du gouvernement, qui repose sur des hypothèses économiques et fiscales optimistes et sur des restrictions de dépenses sans précédent », a déclaré l’agence.

Laisser un commentaire

7 + 8 =