Reflection of a person is seen at the entrance of CEZ headquarters in Sofia, on Feb. 27, 2013.

Milos Schmidt

Le bénéfice de la compagnie d’électricité tchèque a atteint 1,17 milliard d’euros en 2023

CEZ a déclaré que le bénéfice avait dépassé son objectif initial grâce aux gains supplémentaires issus du commerce des matières premières et de la production fiable des centrales nucléaires.

La compagnie d’électricité tchèque CEZ a annoncé jeudi que son bénéfice net pour 2023 avait atteint 29,6 milliards de couronnes tchèques (1,17 milliard d’euros), en baisse de plus de 63 % par rapport à l’année précédente, qui avait enregistré des bénéfices records.

Le principal producteur d’électricité du pays a attribué cette baisse à une taxe exceptionnelle sur les bénéfices introduite alors que les prix de l’énergie montaient en flèche.

« Malgré le prélèvement extraordinaire sur les revenus excédentaires de la production, nous avons réalisé en 2023 le bénéfice le plus élevé des 10 dernières années, à l’exception de l’année extraordinaire 2022 », a déclaré le directeur général de CEZ, Daniel Beneš.

Néanmoins, CEZ a déclaré que le bénéfice avait dépassé son objectif initial grâce aux gains supplémentaires issus du commerce des matières premières et de la production fiable des centrales nucléaires.

En 2022, les bénéfices de l’entreprise ont grimpé en flèche grâce à une énorme hausse des prix provoquée par l’invasion russe de l’Ukraine, des bénéfices plus élevés provenant du commerce des matières premières sur les marchés étrangers et une fiabilité opérationnelle élevée de ses centrales électriques.

Cela a abouti à un dividende record de 145 couronnes tchèques par action.

Laisser un commentaire

treize − 6 =