Austrian parliament president and Israeli ambassador paint over antisemitic graffiti, Leopoldstadt,AUSTRIA

Jean Delaunay

L’Autriche frappée par une vague d’attaques antisémites depuis le 7 octobre

Depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, l’Autriche a connu une multiplication des incidents antisémites. Le président de la chambre basse du Parlement autrichien, Wolfgang Sobotka, tente de les contrer à Vienne

La communauté juive d’Autriche a signalé une augmentation des incidents antisémites à travers le pays.

A Vienne, des graffitis sont récemment apparus sur les façades d’entreprises juives des deuxième et vingtième arrondissements, avec des slogans comme « Mort au sionisme » et « Victoire à la Palestine ».

En réponse, le président du Conseil national Wolfgang Sobotka, l’ambassadeur d’Israël en Autriche David Roet et le président de la Société religieuse israélite d’Autriche Oskar Deutsch ont pris des mesures en repeignant les graffitis de Vienne-Leopoldstadt, le cœur de la vie juive en Autriche.

Sous la direction de la ministre constitutionnelle autrichienne Karoline Edtstadler, la troisième Conférence européenne sur l’antisémitisme se tiendra à Vienne les 6 et 7 mai.

Cet événement de grande envergure rassemble des experts internationaux pour discuter des stratégies de lutte contre l’antisémitisme et de promotion de la vie juive en Europe.

La conférence aborde la montée de l’antisémitisme en ligne et hors ligne suite à l’attaque terroriste contre Israël par le Hamas, ainsi que les incidents survenus dans les universités américaines.

Notamment, des experts américains et européens collaborent pour la première fois, avec la participation de l’envoyée spéciale américaine pour surveiller et combattre l’antisémitisme, l’ambassadrice Deborah Lipstadt.

Dalia Grinfeld, directrice adjointe des affaires européennes de la Ligue anti-diffamation, anime la conférence à l’Académie autrichienne des sciences à Vienne.

La séance d’ouverture comprendra le discours du président de l’Académie autrichienne des sciences, Heinz Faßmann, et du ministre fédéral Edtstadler.

Laisser un commentaire

trois × cinq =