Palestinians displaced by the Israeli air and ground offensive on the Gaza Strip flee from parts of Khan Younis, 1 July 2024.

Jean Delaunay

L’armée israélienne ordonne une évacuation massive de Khan Younis

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a critiqué lundi l’ordre d’évacuation, affirmant qu’il n’y avait désormais plus d’endroit sûr où les Palestiniens pourraient fuir.

L’armée israélienne a ordonné lundi une évacuation massive des Palestiniens d’une grande partie de Khan Younis, signe que les troupes sont susceptibles de lancer un nouvel assaut terrestre dans la deuxième plus grande ville de la bande de Gaza.

L’ordre de Tsahal suggère que la ville sera la dernière cible des raids israéliens dans certaines parties de Gaza qu’elle avait déjà envahies pendant la guerre, alors qu’elle poursuit le regroupement des militants du Hamas.

Une grande partie de Khan Younis a été détruite lors d’un long assaut plus tôt cette année, mais un grand nombre de Palestiniens y sont revenus pour échapper à une autre offensive israélienne dans la ville la plus au sud de Gaza, Rafah.

L’ordre d’évacuation de lundi concernait la moitié est de Khan Younis et une grande partie de la partie sud-est de la bande de Gaza. Plus tôt dans la journée, l’armée avait annoncé qu’une salve de roquettes avait été tirée depuis Khan Younis depuis Gaza.

Israël a demandé aux gens de se déplacer vers Muwasi, une zone côtière désignée par l’armée israélienne comme zone sûre, qui est devenue remplie de camps de tentes surpeuplés et insalubres.

L’ordre suggérait qu’un nouvel assaut sur Khan Younis était imminent.

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a déclaré que le nouvel ordre d’évacuation « montre une fois de plus qu’aucun endroit n’est sûr à Gaza » pour les civils palestiniens.

« C’est un nouvel arrêt dans ce mouvement circulaire meurtrier que la population de Gaza doit subir régulièrement », a-t-il déclaré dans un communiqué appelant à un cessez-le-feu.

L’armée israélienne « progresse », selon Netanyahu

Les forces israéliennes ont combattu pendant des semaines à Khan Younis au début de l’année et se sont retirées, affirmant avoir détruit des bataillons du Hamas. Mais dans d’autres endroits où l’armée a fait des déclarations similaires, de nouveaux raids ont mis en évidence les capacités du Hamas.

De nouveaux combats dans la région de Khan Younis pourraient encore plus entraver l’accès des Palestiniens à l’eau potable, dont ils ont tant besoin. La zone d’évacuation comprend une canalisation d’eau qu’Israël a installée à la suite des critiques concernant la coupure de l’eau dans la bande de Gaza au début de la guerre.

La zone comprend également la zone entourant le passage de Kerem Shalom, le principal point de passage d’aide humanitaire vers le sud de Gaza, et une route d’aide à l’intérieur du territoire qu’Israël a déclaré vouloir protéger.

Les Palestiniens déplacés par l'offensive aérienne et terrestre israélienne sur la bande de Gaza fuient certaines parties de Khan Younis, le 1er juillet 2024
Les Palestiniens déplacés par l’offensive aérienne et terrestre israélienne sur la bande de Gaza fuient certaines parties de Khan Younis, le 1er juillet 2024

La semaine dernière, l’armée a ordonné une évacuation du district de Shijaiyah, au nord de Gaza, et des combats intenses ont suivi.

M. Netanyahu a déclaré lundi que l’armée « avançait vers la fin de la phase de destruction de l’armée terroriste du Hamas ». Il a toutefois ajouté que les forces continueraient à « ciblé leurs restes à l’avenir ».

La plupart des 2,3 millions d’habitants de Gaza ont fui leur foyer et beaucoup d’entre eux ont été déplacés à plusieurs reprises. Les restrictions israéliennes, les combats et l’effondrement de l’ordre public ont entravé l’acheminement de l’aide humanitaire, attisant la faim et faisant craindre une famine généralisée.

Laisser un commentaire

deux × 2 =