L'antisémitisme en Europe atteint des niveaux jamais vus depuis des décennies, selon un grand rabbin

Jean Delaunay

L’antisémitisme en Europe atteint des niveaux jamais vus depuis des décennies, selon un grand rabbin

Les Juifs européens ont peur suite à la recrudescence des attaques antisémites provoquée par la dernière guerre entre Israël et le Hamas, malgré le renforcement de la protection par les autorités, a déclaré à L’Observatoire de l’Europe le rabbin Menachem Margolin, président de l’Association juive européenne.

Le rabbin a déclaré que l’augmentation de tels incidents, qui incluent des agressions physiques et verbales, est quelque chose qui n’a pas été vu depuis des décennies.

« Nous recevons beaucoup d’informations, beaucoup d’appels, beaucoup d’e-mails de la part de Juifs d’Europe, qu’il s’agisse d’individus travaillant dans des institutions, des synagogues ou des écoles », a déclaré Margolin à L’Observatoire de l’Europe.

« Les gens voient dans la rue qu’ils reçoivent beaucoup plus de remarques, beaucoup plus de mauvais regards, de haine, de regards et d’appels à la mort et d’incitation physique. »

Selon les chiffres compilés par la Ligue anti-diffamation et rendus publics mardi, près de 590 incidents antisémites ont été signalés à la police française depuis le 7 octobre, date à laquelle le Hamas a lancé une attaque meurtrière contre Israël. En Allemagne, le nombre de ces incidents a augmenté de 240 % par rapport à la même période de l’année dernière, tandis qu’en Autriche, il a augmenté de 300 %.

Certains des incidents répertoriés incluent la destruction de drapeaux israéliens, la vandalisation de monuments et de sites juifs, des graffitis et des menaces de mort.

Le rabbin a déclaré que de nombreuses personnes prennent désormais des précautions supplémentaires pour protéger leurs familles des crimes haineux.

« Il y a désormais beaucoup de gens qui vont sécuriser leurs portes, installer des caméras, changer les fenêtres en fenêtres pare-balles », a-t-il expliqué.

« Ils ont essayé de rendre les portes coupe-feu et pourtant, beaucoup de gens savent que ce n’est pas suffisant. »

Comme l’a expliqué le président de l’Association juive européenne, les médias sociaux constituent le principal outil de diffusion des messages de haine. Il souhaite qu’un meilleur contrôle éditorial soit exercé sur ces contenus et une meilleure éducation contre le racisme.

La Commission européenne a fait part de ses inquiétudes quant à l’augmentation des discours et des crimes haineux visant les communautés juive et musulmane en Europe et a fait de leur sécurité une priorité absolue.

Laisser un commentaire

20 + six =