L'actrice de Mission Impossible Emmanuelle Béart dit avoir été victime d'inceste lorsqu'elle était enfant

Jean Delaunay

L’actrice de Mission Impossible Emmanuelle Béart dit avoir été victime d’inceste lorsqu’elle était enfant

La star de Mission Impossible a déclaré qu’elle avait été maltraitée pendant quatre ans au cours de son enfance, mais n’a pas identifié son agresseur.

L’actrice française Emmanuelle Béart a révélé avoir été victime d’inceste lorsqu’elle était enfant dans un documentaire présenté mardi.

Le Mission impossible La star a déclaré qu’elle avait été maltraitée pendant quatre ans au cours de son enfance, mais n’a pas identifié son agresseur.

Béart, qui a joué dans des dizaines de films et de productions télévisuelles au cours des 50 dernières années, est le co-réalisateur du documentaire.

Il a été projeté lors d’une conférence de presse à Paris mardi et sera diffusé sur M6 le 24 septembre.

Béart, 60 ans, est célèbre en France depuis des décennies grâce à ses performances dans Manon du Printemps, Un coeur en hiver et Nelly et Monsieur Arnaud. Elle a également acquis une renommée mondiale grâce à des rôles dans Mission impossible et 8 femmes.

L’agresseur n’était pas son père, a déclaré le chanteur Guy Béart, a déclaré aux journalistes Anastasia Mikova, co-réalisatrice du documentaire.

S’exprimant au nom de l’acteur, qui n’était pas présent, Mikova a déclaré que Béart ne nommerait pas son agresseur car ce n’est pas « l’approche du film ». L’inceste a commencé quand Béart avait 10 ans et s’est poursuivi jusqu’à l’âge de 14 ans, a-t-elle déclaré.

Le documentaire, intitulé Un silence si retentissantcomprend les histoires de quatre victimes de l’inceste, ainsi que la propre contribution de Béart.

Dans un message vidéo lors de la conférence de presse de mardi, Béart a déclaré qu’elle n’avait initialement pas voulu parler d’elle, mais uniquement des autres victimes d’inceste.

« Mais leur honnêteté et leur courage m’ont aussi donné envie de parler », a-t-elle déclaré.

Dans le documentaire, sa voix est entendue hors écran, s’adressant à son agresseur : « Puisque mon père, ma mère et mes amis n’ont rien remarqué, vous pourriez recommencer, et vous l’avez fait, pendant quatre ans. »

Elle a été « sauvée » par sa grand-mère, dit Béart.

Quelque 160 000 enfants sont victimes d’agressions sexuelles chaque année en France, et 5,5 millions d’adultes français ont subi des abus sexuels au cours de leur enfance, selon Ciivise, une commission créée par le gouvernement pour la protection des victimes d’abus sexuels.

Laisser un commentaire

5 + dix-neuf =