FILE: FILE - Bobsledder Alexander Zubkov carries the Russian flag during the opening ceremony of the 2014 Winter Olympics in Sochi, Russia, on Feb. 7, 2014.

Jean Delaunay

La Russie menace de boycotter les Jeux olympiques suite à la décision « neutre » d’un athlète

Vladimir Poutine a condamné la décision du CIO de permettre aux athlètes russes et biélorusses de participer aux Jeux de Paris 2024 sous drapeau neutre – une décision également critiquée par l’Ukraine.

Le président russe Vladimir Poutine a condamné la décision du Comité international olympique (CIO) de permettre aux athlètes russes et biélorusses de participer aux Jeux l’année prochaine sous drapeau neutre, affirmant qu’il envisageait toujours un boycott de Paris 2024.

« Si (les dirigeants sportifs internationaux) continuent d’agir de la même manière, ils enterreront le mouvement olympique », a déclaré Poutine jeudi, commentant la décision du CIO. « L’idée même de l’Olympisme souffre aujourd’hui », a-t-il ajouté lors d’une grande conférence de presse annuelle à Moscou.

Alors que participer aux Jeux Olympiques sous drapeau neutre représentait déjà un compromis pour le CIO, qui a subi des pressions pour interdire totalement les athlètes russes et biélorusses, cette décision a suscité la colère du président russe. Poutine a déclaré vouloir « analyser soigneusement les conditions » de participation des athlètes avant de décider s’il les autoriserait à participer aux Jeux ou s’il appellerait au boycott.

« Sous l’influence des élites politiques occidentales, ils prennent des décisions qui leur sont favorables et défavorables au monde du sport », a déclaré Poutine à propos du CIO.

L’Ukraine, qui aurait souhaité une interdiction de participation des athlètes russes et biélorusses, a également condamné la décision du CIO. Début décembre, Kiev avait déclaré qu’une telle décision « encourageait » Moscou à poursuivre son invasion de l’Ukraine.

Les Jeux de 2024 se tiendront à Paris du 26 juillet au 11 août. Tout événement sur le sol russe ou biélorusse reste interdit par le CIO, ainsi que la présence des hymnes, drapeaux et officiels russes et biélorusses lors des compétitions.

Laisser un commentaire

dix-huit − trois =