Hungary

Milos Schmidt

La Hongrie modifie ses taux d’intérêt alors que l’inflation menace et que le forint patauge

Une nouvelle réduction intervient après plus d’un an de baisse des taux, même si la baisse du forint freine les changements spectaculaires.

La Banque nationale de Hongrie a réduit son taux d’intérêt de base d’un quart de point, passant de 7,25 % le mois dernier à 7 %.

Cette réduction intervient après des réductions plus importantes d’un demi-point en avril et mai – et est la dernière d’une série de réductions qui ont débuté en mai de l’année dernière.

Avant que la banque ne commence à réduire les coûts d’emprunt, le taux d’intérêt directeur a culminé à 18 %, atteignant le niveau le plus élevé jamais enregistré dans l’Union européenne au cours de cette période.

Les experts estiment que cette approche prudente en matière d’assouplissement a été précipitée par la baisse du forint et une inflation rampante.

La monnaie hongroise a chuté de 2,5 % par rapport à l’euro au cours du mois dernier, les marchés ayant mal réagi aux conditions économiques instables.

L’un des facteurs qui font baisser le forint est la querelle entre la banque centrale du pays et le Premier ministre Viktor Orban, qui a poussé le comité de politique monétaire à réduire les taux plus rapidement.

Le ministre de l’Economie, Marton Nagy, a vivement critiqué la Banque nationale de Hongrie pour avoir maintenu des coûts d’emprunt élevés dans le but de freiner l’inflation, une mesure qui, selon lui, étouffe l’économie.

En mars, la banque a ouvertement contesté le gouvernement au sujet de politiques qu’elle considérait comme préjudiciables à son indépendance.

Celles-ci comprenaient des plafonds sur les prix et les taux d’intérêt.

L’inflation en Hongrie, quant à elle, a légèrement augmenté en avril et en mai, malgré une réduction soutenue évidente tout au long de l’année dernière.

L’inflation annuelle était de 4 % le mois dernier, contre 3,7 % en avril et supérieure au plus bas de plus de trois ans de 3,6 % observé en mars.

L’objectif d’inflation à moyen terme de la Hongrie est de 3 %.

S’agissant des réductions de taux à venir, le vice-gouverneur Barnabas Virag a déclaré le mois dernier qu’il restait une marge « très, très limitée » pour de nouveaux assouplissements.

Laisser un commentaire

trois × 4 =