La France interdit les feux d'artifice en raison des violences du 14 juillet

Martin Goujon

La France interdit les feux d’artifice en raison des violences du 14 juillet

Le décret publié dimanche est entré en vigueur immédiatement.

La France a interdit la vente de feux d’artifice du dimanche au 15 juillet en raison des inquiétudes suscitées par le regain d’agitation autour des célébrations du 14 juillet vendredi.

« Afin de prévenir les risques de troubles graves à l’ordre public lors des festivités du 14 juillet, la vente, le transport et l’utilisation d’articles pyrotechniques et d’artifices pyrotechniques sur l’ensemble du territoire sont interdits jusqu’au 15 juillet inclus », selon un arrêté publié au Journal officiel. Journal officiel du dimanche. La mesure est entrée en vigueur « immédiatement », a-t-il précisé.

Le gouvernement français veut éviter de nouveaux épisodes de violence après les émeutes qui ont suivi la mort de Nahel M., tuée par un policier à Nanterre.

La Première ministre Elisabeth Borne a anticipé la mesure dans un entretien au Parisien samedi, qualifiant l’interdiction de « moyen massif pour protéger les Français » pendant le week-end du 14 juillet.

Les ventes de feux d’artifice ne seront autorisées qu’aux professionnels travaillant pour les municipalités et les spectacles publics, selon le décret.

Laisser un commentaire