La France et l'Allemagne promettent plus d'armes pour l'Ukraine

Martin Goujon

La France et l’Allemagne promettent plus d’armes pour l’Ukraine

Paris enverra des missiles à longue portée à Kiev, tandis que Berlin renforcera son blindage et ses défenses aériennes.

VILNIUS — La France et l’Allemagne ont annoncé mardi de nouvelles livraisons d’armes à l’Ukraine, s’engageant à envoyer davantage de missiles qui ont été utilisés pour pilonner les dépôts d’approvisionnement russes, ainsi que davantage de véhicules blindés et de munitions.

« Compte tenu de la situation et de la contre-offensive ukrainienne, j’ai décidé d’augmenter les livraisons d’armes et d’équipements », a déclaré le président français Emmanuel Macron aux journalistes avant le sommet de deux jours de l’alliance militaire de l’OTAN à Vilnius, qui a débuté mardi.

« Nous avons décidé de livrer de nouveaux missiles de frappe à longue portée à l’Ukraine », a ajouté Macron, marquant un tournant car le président français avait hésité à envoyer de tels missiles à longue portée en Ukraine. Il s’agira probablement de missiles franco-britanniques SCALP, également connus sous le nom de Storm Shadow, que Londres a déjà livrés à Kiev.

Les missiles ont une portée de 250 kilomètres, permettant à l’Ukraine de frapper la logistique et les approvisionnements de la Russie avec des roquettes que les défenses aériennes russes ont eu du mal à abattre.

Moscou a qualifié la décision française d’erreur.

« Il s’agit, de notre point de vue, d’une décision erronée lourde de conséquences pour la partie ukrainienne », a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, selon l’agence de presse TASS. Il a ajouté que les livraisons « ne peuvent qu’aggraver le sort du régime de Kiev ».

L’Allemagne a également annoncé un nouveau programme d’aide militaire à l’Ukraine d’une valeur d’environ 686 millions d’euros, qui « servira les priorités de l’Ukraine : défense aérienne, chars, artillerie », a déclaré le ministre allemand de la Défense Boris Pistorius aux journalistes à son arrivée au sommet de l’OTAN.

Le pack allemand comprendra 40 véhicules de combat d’infanterie Marder, 25 chars de combat principaux Leopard 1 A5, cinq véhicules de récupération de chars Bergepanzer 2, ainsi que deux unités de lancement pour le système de défense aérienne Patriot. Berlin fournira également plus de munitions, dont 20 000 cartouches d’obus d’artillerie, et des systèmes anti-drones et anti-mines.

Laisser un commentaire

un × 2 =