Oslo.

Milos Schmidt

La couronne augmente alors que la Norvège maintient sa décision sur les taux d’intérêt

Contrairement à ses homologues de Suède, de Suisse et de la zone euro, la Norges Bank s’abstient de réduire ses taux d’intérêt.

La banque centrale norvégienne a maintenu son taux directeur à 4,5 %, maintenant les coûts d’emprunt à leur plus haut niveau depuis 2008.

La commission a évoqué des inquiétudes concernant une forte croissance des salaires, qui pourrait continuer à exercer une pression à la hausse sur l’inflation.

« Depuis le dernier rapport, l’inflation des prix a été légèrement inférieure aux prévisions, tandis que le chômage a augmenté comme prévu », a indiqué la banque dans un communiqué.

« D’un autre côté, les entreprises de notre réseau régional affichent de meilleures perspectives et la croissance des salaires semble être plus élevée que ce que nous avions envisagé précédemment. Cela pourrait indiquer que la croissance des prix sera plus élevée à l’avenir que ce qui était estimé dans le rapport précédent. »

Le taux actuel de 4,5%, introduit en décembre dernier, est suffisamment élevé pour faire baisser l’inflation dans un « délai raisonnable », a ajouté la banque.

Néanmoins, les estimations actuelles signifient que les coûts d’emprunt ne diminueront pas avant l’année prochaine. Le moment venu, les réductions seront progressives, a déclaré la gouverneure de la Banque centrale, Ida Wolden Bache.

Après une hausse en octobre et novembre de l’année dernière, le taux d’inflation annuel (IPC) de la Norvège est en baisse depuis janvier 2024. Il se situe désormais à 3 %.

Les responsables s’attendent à ce qu’il n’atteigne son objectif de 2 % qu’à la fin de 2027.

Par rapport à nombre de ses homologues, la Norges Bank adopte une position plus belliciste.

Le mois dernier, la Riksbank suédoise a réduit ses taux pour la première fois depuis 2016, prévoyant deux autres réductions avant la fin de l’année.

Il y a quelques semaines à peine, la BCE a emboîté le pas en abaissant les coûts d’emprunt, tandis que la Banque nationale suisse a annoncé aujourd’hui sa deuxième réduction de l’année.

Suite à l’annonce de la Norvège jeudi, la couronne a atteint son plus haut niveau depuis quatre mois face à l’euro.

La devise s’est redressée ces dernières semaines alors que la Norges Bank semblait hésitante à réduire ses taux.

Laisser un commentaire

20 − 2 =