The eighth Biennale Gherdëina in 2022.

Jean Delaunay

La Biennale Gherdëina revient pour sa neuvième édition, amenant l’art contemporain dans les Dolomites

L’exposition italienne invite plus de 30 artistes et collectifs à s’engager dans les paysages de Val Gardena (Gherdëina). Le thème de cette année est « Le Parlement des Marmottes », un titre qui emprunte à un mythe local ladin sur les Fanes – la population fondatrice légendaire des Ladins.

Alors que les mois d’hiver peuvent voir les skieurs passionnés affluer vers la ville d’Ortisei (Urtijëi en langue ladine), dans le nord de l’Italie, un été sur deux, le village alpin devient un centre du monde de l’art.

Accueillant désormais sa neuvième édition, la Biennale Gherdëina fait dialoguer depuis 2008 l’art contemporain international dans les Dolomites protégées par l’UNESCO. Cette année, plus de 30 artistes et collectifs y participent, faisant dialoguer de nouvelles commandes, des œuvres d’art existantes et des performances avec le spectaculaire paysage naturel – ainsi qu’un riche folklore et culture locale.

Organisée par l’historien et conservateur d’art italien Lorenzo Giusti, avec Marta Papini comme commissaire adjointe, l’exposition de 2024 a pour thème « Le Parlement des marmottes ». Ce titre emprunte à un mythe local ladin sur les Fanes – la population fondatrice légendaire des Ladins, prospères grâce à leur alliance avec les marmottes avec lesquelles ils partageaient la terre.

Lorenzo Giusti, commissaire de la neuvième Biennale Gherdëina
Lorenzo Giusti, commissaire de la neuvième Biennale Gherdëina

S’appuyant sur cette légende locale, les artistes exploreront le territoire comme un espace de rencontre, mais aussi de contamination, explorant ce que signifie imposer de nouvelles histoires à des paysages monumentaux et riches en histoire.

« Il y a trois thèmes centraux dans cette édition de la Biennale Gherdëina », explique Giusti : « la nature comme dimension créative, le multispécisme comme trajectoire de devenir et la montagne comme lieu de rencontre et dimension narrative ».

Les artistes participants, couvrant un large éventail de disciplines, viennent de toute l’Europe, d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, notamment Ismaïl Bahri, Nadia Kaabi-Linke, Julius von Bismarck, Eva Papamargariti, Andro Eradze, Nassim Azarzar et Femmy Otten.

« À travers différents formats – nouvelles productions, performances, expositions individuelles et collectives, collaborations avec des institutions régionales et ateliers ouverts au public – l’événement (…) rassemblera une communauté multiculturelle à Val Gardena », a déclaré Giusti à L’Observatoire de l’Europe Culture. « Nous sommes ravis de travailler avec autant d’artistes et de partenaires sur cette édition et de vous accueillir cet été. »

« Le Parlement des Marmottes » se déroule du 31 mai au 1er septembre 2024
« Le Parlement des Marmottes » se déroule du 31 mai au 1er septembre 2024

« Le Parlement des Marmottes », explique Giusti, vivra au-delà de la fin de la Biennale, faisant partie d’un « plus vaste réseau d’initiatives » à travers la région de Bergame et la Sierra d’Orobie, dans le cadre du programme commun « Penser comme une montagne ».

La neuvième édition de la Biennale Gherdëina : Le Parlement des Marmottes se déroule du 31 mai au 1er septembre 2024 dans les lieux d’Ortisei, Pontives et Selva Val Gardena.

Laisser un commentaire

18 + 15 =