Eric Ciotti, left, President of the conservative party Les Republicains, and far-right National Rally party president Jordan Bardella attend a meeting with the French business

Jean Delaunay

Jeu à somme nulle lors des élections françaises : la France se dirige-t-elle vers un gouvernement minoritaire ?

Selon de récents sondages, le Rassemblement national d’extrême droite et ses alliés sont en tête des prévisions mais ne disposent pas de la majorité absolue nécessaire pour former un gouvernement.

Dimanche, la France votera au premier tour des élections législatives anticipées convoquées par le président Emmanuel Macron après que son camp ait subi une hémorragie électorale lors des élections européennes du mois de juin.

A l’issue du second tour prévu le 7 juillet, les Français et le reste du continent connaîtront les résultats de l’une des élections les plus importantes de ces 22 dernières années.

Ce que suggèrent les intentions de vote

Selon un sondage Ipsos pour France Bleu publié ce samedi, le Rassemblement national d’extrême droite (RN) et ses alliés Les Républicains-Ciotti (LR-Ciotti) arrivent en tête des intentions de vote (35,5%).

Le Nouveau Front populaire, socialiste de gauche, arrive juste derrière, avec 29,5%, loin devant le camp présidentiel de Macron, Ensemble (19,5%).

Un sondage Elabe pour BFMTV et La Tribune du Dimanche publié samedi prévoit que 36% des électeurs soutiendront le Rassemblement national, qui devrait obtenir entre 250 et 280 sièges à l’Assemblée nationale aux côtés de LR-Ciotti.

La majorité absolue à la chambre basse du Parlement français s’élève à 289 sièges.

En France, le chef du parti politique vainqueur des élections législatives a la prérogative de devenir chef du gouvernement. Il est nommé par le président de la république et approuvé par l’Assemblée nationale.

Sans majorité absolue, Jordan Bardella ne peut s’efforcer de devenir Premier ministre au pouvoir que si sa majorité obtient le soutien des autres partis.

Vendredi dernier, le sondage Odoxa pour Le Nouvel Obs prévoyait que le RN et ses alliés obtiendraient 33% des voix, le Nouveau Front populaire à 28% et Ensemble de Macron à 19%.

Le Super Sondage d’L’Observatoire de l’Europe — la moyenne des principales prévisions — prévoit que le RN+LR Ciotti obtiendra 34,8% des suffrages, suivi du Nouveau Front Populaire à 28,2% et d’Ensemble à 19,5%.

Le président français Emmanuel Macron
Le président français Emmanuel Macron

Seuls les partis ayant obtenu au moins 12,5 % des voix peuvent accéder au second tour.

Au-delà des principaux prétendants, la décision de Ciotti d’associer sa propre liste au Rassemblement National a affecté les Républicains, car les héritiers historiques du puissant centre-droit gaulliste, républicain et chrétien-démocrate français semblent risquer d’être exclus du le second tour des élections législatives.

Selon le centre de sondage L’Observatoire de l’Europe, LR Ciotti pourrait atteindre 8,5% des voix. Dans ce scénario, ils ne passeraient pas au second tour, mais leurs électeurs pourraient devenir le facteur décisif du résultat final, tout comme d’autres petits partis, comme le R! d’Éric Zemmour et d’autres forces centristes et de gauche.

Laisser un commentaire

cinq × cinq =