Jeremy Corbyn mène la révolte de la gauche à Gaza contre le Parti travailliste

Martin Goujon

Jeremy Corbyn mène la révolte de la gauche à Gaza contre le Parti travailliste

LONDRES — Jeremy Corbyn est le candidat indépendant le plus en vue à avoir remporté un siège aux élections générales britanniques jeudi, faisant campagne sur le Moyen-Orient pour porter un coup dur au Parti travailliste.

L’ancien chef du parti travailliste, qui s’est vu interdire de se présenter aux élections en raison de sa réponse à l’antisémitisme interne en tant que chef entre 2015 et 2020, a fait de l’opposition à la guerre d’Israël à Gaza un point clé de sa campagne et a appelé le Royaume-Uni à reconnaître un État palestinien.

Corbyn, qui représente la circonscription d’Islington North, dans le nord de Londres, depuis 1983, a été réélu avec une majorité de 7 247 voix, tandis que le Parti travailliste a perdu 29,9 points de pourcentage de soutien.

Le parti travailliste a dû faire face à l’hostilité du public pour son soutien initial à Israël après les attaques du Hamas du 7 octobre dernier. Le nouveau Premier ministre Keir Starmer a déclaré dans une interview ce mois-là qu’Israël « avait le droit » de priver Gaza d’électricité et d’eau. Starmer a ensuite tenté de clarifier ces propos et a déclaré qu’il parlait du droit du pays à l’autodéfense. Le parti appelle depuis février à un « cessez-le-feu humanitaire immédiat » à Gaza, alors qu’Israël mène une guerre totale contre l’enclave palestinienne.

La victoire de Corbyn s’inscrit dans une tendance transatlantique de l’extrême gauche luttant, pas toujours avec succès, contre les politiciens de centre-gauche en raison de leur incapacité perçue à critiquer Israël et à soutenir la cause palestinienne.

Aux États-Unis, le mois dernier, le représentant démocrate pro-palestinien Jamaal Bowman a été battu lors d’une élection dans la banlieue de New York qui est devenue un référendum sur l’attitude des progressistes envers Israël et la primaire à la Chambre des représentants la plus coûteuse de l’histoire des États-Unis.

Résultats des élections au Royaume-Uni

365 places
ESCROQUER

203 places
LABORATOIRE

48 places
SNP

LD

DUP

SF

PC

SDLP

APNI

VERT

Parti conservateur

Le parti travailliste

Parti national écossais

Démocrates libéraux

Parti unioniste démocratique

Sinn fein

Plaid Cymru

Parti social-démocrate et travailliste

Parti de l’Alliance d’Irlande du Nord

Parti vert

650 / 650 sièges attribués
Taux de participation : 67,3%

412 places
LABORATOIRE

121 places
ESCROQUER

71 places
LD

SNP

SF

INDIANA

DUP

VERT

PC

CONCERNANT

SDLP

APNI

AUTRE

UUP

NON DÉCLARÉ

Le parti travailliste

Parti conservateur

Démocrates libéraux

Parti national écossais

Sinn fein

Indépendant

Parti unioniste démocratique

Parti vert

Plaid Cymru

Réforme du Royaume-Uni

Parti social-démocrate et travailliste

Parti de l’Alliance d’Irlande du Nord

Autres parties

Parti unioniste d’Ulster

Résultats non déclarés

648 / 650 sièges attribués

Source : La BBC

Contrairement au vainqueur Corbyn, Bowman a été contrecarré par un adversaire aux primaires soutenu par un flot sans précédent de fonds extérieurs, notamment des millions de dollars provenant d’un groupe pro-israélien.

Au Royaume-Uni, aux premières heures de vendredi matin, cependant, certains progressistes centrés sur Gaza ont eu plus de succès.

Quatre candidats travaillistes ont été battus par des indépendants se concentrant sur les événements au Moyen-Orient, ce qui a légèrement entamé la victoire électorale écrasante du parti.

Le perdant le plus en vue a été le trésorier général de l’opposition, Jonathan Ashworth, un allié de premier plan de Starmer qui aurait probablement joué un rôle important au sein du gouvernement. Au cours de la campagne, il a tenu à plusieurs reprises des conférences de presse dénonçant les propositions des conservateurs.

Il a été battu à Leicester Sud, une circonscription qu’il représente depuis 2011, par Shockat Adam, qui a déclaré « c’est pour Gaza » lors de sa victoire.

Parmi les autres candidats battus figurent Khalid Mahmood à Birmingham Perry Barr, qu’il représentait depuis 2001, face à Ayoub Khan ; tandis qu’Adnan Hussain a battu Kate Hollern à Blackburn, dans le Lancashire, où elle était députée depuis 2015.

Heather Iqbal, ancienne conseillère de la nouvelle chancelière Rachel Reeves, n’a pas réussi à conserver Dewsbury et Batley dans le Yorkshire de l’Ouest, où elle a été évincée par le candidat pro-palestinien Iqbal Mohamed.

Le secrétaire d’État à la Santé du cabinet fantôme Wes Streeting a remporté de justesse les élections à Ilford North, dans l’est de Londres, avec 528 voix d’avance sur sa rivale pro-palestinienne Leanne Mohamad. Et la députée d’arrière-ban Jess Phillips a gagné par 693 voix à Birmingham Yardley contre le Parti des travailleurs de Grande-Bretagne, essuyant des huées lors de son discours.

Le Parti des travailleurs, dirigé par George Galloway, a remporté une élection partielle à Rochdale, dans le Grand Manchester, plus tôt cette année face au Parti travailliste, en grande partie à cause des événements à Gaza.

Galloway lui-même a cependant perdu sa tentative de réélection hier soir face au Parti travailliste par plus de 1 000 voix d’avance.

Laisser un commentaire

douze + vingt =