Guerre Israël-Hamas : combats devant l'hôpital de Gaza, fournitures humanitaires, hôpital attaqué, défaite en football

Jean Delaunay

Guerre Israël-Hamas : combats devant l’hôpital de Gaza, fournitures humanitaires, hôpital attaqué, défaite en football

Les dernières mises à jour sur la guerre entre Israël et le Hamas à Gaza.

Les combats entre les forces israéliennes et les militants palestiniens à l’extérieur du plus grand hôpital de Gaza ont contraint des milliers de personnes à fuir l’établissement médical tentaculaire, mais des centaines de patients et d’autres personnes déplacées par la guerre sont restés à l’intérieur, ont déclaré lundi des responsables du ministère de la Santé contrôlé par le Hamas.

Parmi les patients de l’hôpital figurent des dizaines de bébés qui risquent de mourir en raison du manque d’électricité, ont indiqué les responsables de la santé de l’établissement.

Le vice-ministre de la Santé du gouvernement du Hamas a annoncé lundi la mort de « sept bébés prématurés » et de « 27 patients en soins intensifs » depuis samedi en raison du manque d’électricité à l’hôpital al-Shifa, le plus grand de Gaza, bombardé et assiégé par Israël.

Plus des deux tiers des 2,3 millions d’habitants de Gaza ont fui leur foyer depuis le début de la guerre.

La ville de Gaza, la plus grande zone urbaine du territoire, est au centre de la campagne israélienne visant à écraser le Hamas après l’incursion meurtrière du groupe militant dans le sud d’Israël le 7 octobre, qui a déclenché la guerre.

Plus de 11 000 Palestiniens, dont deux tiers de femmes et de mineurs, ont été tués depuis le début de la guerre, selon le ministère de la Santé de Gaza, qui ne fait pas de différence entre les morts civiles et celles des militants. Environ 2 700 personnes sont portées disparues.

Plus de 1 200 personnes sont mortes en Israël, la plupart dans l’attaque du Hamas, et environ 240 otages ont été emmenés d’Israël à Gaza par des militants palestiniens.

L’OMS déclare que le plus grand hôpital de Gaza « ne fonctionne pas »

Le chef de l’Organisation mondiale de la santé affirme que le plus grand hôpital de Gaza « ne fonctionne plus comme un hôpital ».

Écrivant sur X, anciennement Twitter, le docteur Tedros Ghebreyesus a déclaré que l’hôpital de Shifa était sans électricité depuis trois jours, « sans eau et avec une connexion Internet très mauvaise, ce qui a gravement affecté notre capacité à fournir des soins essentiels ».

« Le monde ne peut pas rester silencieux pendant que les hôpitaux, qui devraient être des refuges, se transforment en scènes de mort, de dévastation et de désespoir », a-t-il écrit.

Par ailleurs, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU affirme que les bombardements israéliens et les affrontements armés autour de l’hôpital Shifa se sont « intensifiés » depuis samedi après-midi.

« Des infrastructures critiques, notamment la station d’oxygène, les réservoirs d’eau et un puits, le centre cardiovasculaire et la maternité, ont été endommagées et trois infirmières ont été tuées », a indiqué l’agence.

Il a ajouté que certains membres du personnel et patients ont réussi à fuir tandis que d’autres sont coincés à l’intérieur.

Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a rejeté les appels urgents à un cessez-le-feu à moins que cela n’inclue la libération des près de 240 otages capturés par le Hamas lors du déchaînement du 7 octobre qui a déclenché la guerre.

Cette image fournie par Maxar Technologies montre l'hôpital al-Shifa et ses environs dans la ville de Gaza, le samedi 11 novembre 2023.
Cette image fournie par Maxar Technologies montre l’hôpital al-Shifa et ses environs dans la ville de Gaza, le samedi 11 novembre 2023.

Appels à l’abandon de l’aide à Gaza

Le Premier ministre palestinien Mohammed Shtayyeh a appelé lundi l’ONU et l’UE à « abandonner leur aide » à la bande de Gaza pour soutenir les civils pris au piège dans la guerre entre Israël et le Hamas palestinien.

« J’appelle les Nations Unies et l’Union européenne à abandonner leur aide à la bande de Gaza, en particulier au nord, comme cela a été fait à plusieurs reprises dans le monde », a déclaré Shtayyeh lors du conseil des ministres de l’Autorité palestinienne à Ramallah, en la Cisjordanie occupée.

Il a également appelé à davantage d’acheminement de l’aide humanitaire par route, avec « l’ouverture de couloirs d’aide, qui ne se limitent pas au point de passage de Rafah ».

Le terminal de Rafah, à la frontière avec l’Égypte, est le seul actuellement par lequel transitent des camions transportant de la nourriture, des médicaments, du matériel médical, de l’eau en bouteille, des couvertures, des tentes et des produits d’hygiène.

Neta Lavi d'Israël, à droite, et Florian Loshaj du Kosovo, à gauche, défient le ballon lors du match de qualification du groupe I pour l'Euro 2024 entre le Kosovo et Israël
Neta Lavi d’Israël, à droite, et Florian Loshaj du Kosovo, à gauche, défient le ballon lors du match de qualification du groupe I pour l’Euro 2024 entre le Kosovo et Israël

Israël perd contre le Kosovo lors du match de qualification pour l’Euro 2024

Les chances d’Israël d’atteindre la phase finale du Championnat d’Europe ont diminué dimanche après sa défaite 1-0 contre le Kosovo lors de son match de qualification retardé.

C’était le premier match de football pour Israël depuis l’attaque du Hamas le 7 octobre et la guerre en cours à Gaza. Initialement prévue le 15 octobre, elle a été reportée.

Les supporters du Kosovo ont sifflé les joueurs israéliens lorsqu’ils avaient le ballon, mais le match s’est déroulé dans le calme à Pristina.

Le Kosovo Milot Rashica a marqué le seul but à la 41e minute. Il a contrôlé le ballon dans la surface et, sous la pression, a réussi un tir puissant que le gardien israélien Omri Glazer n’a pas pu arrêter.

Laisser un commentaire

dix + 9 =