Guerre en Ukraine : Zelensky exhorte ses alliés à « reprendre » les sanctions contre Moscou au milieu de frappes aériennes meurtrières

Jean Delaunay

Guerre en Ukraine : Zelensky exhorte ses alliés à « reprendre » les sanctions contre Moscou au milieu de frappes aériennes meurtrières

Volodymyr Zelensky a exhorté les dirigeants du monde à « reprendre » leur offensive de sanctions contre Moscou alors que les frappes russes ont tué un policier dans la ville natale du président ukrainien.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a exhorté vendredi les dirigeants du monde entier à « reprendre » leur offensive de sanctions contre la Russie.

Zelensky a déclaré que les alliés avaient assoupli leurs mesures punitives contre Moscou et a appelé à davantage de pression sur les finances du Kremlin.

« Actuellement, nous constatons une pause prolongée des sanctions de la part de nos partenaires et des tentatives trop actives de la Russie pour contourner les sanctions », a déclaré Zelensky lors de son discours nocturne. « Cette offensive mondiale de sanctions doit reprendre. »

Par ailleurs, une attaque de missile russe vendredi contre la ville natale du président ukrainien Volodymyr Zelensky, Kryvyi Rih, dans le centre de l’Ukraine, a tué un policier et blessé au moins 73 personnes, dont neuf policiers, ont indiqué des responsables ukrainiens. Une autre attaque dans la région méridionale de Kherson a tué trois personnes.

Des photos publiées par le ministre ukrainien de l’Intérieur, Ihor Klymenko, sur Telegram montraient un bâtiment en feu, des poutres brûlées et les services d’urgence évacuant les blessés.

Ces frappes font partie des nombreuses attaques russes à travers le pays dans la nuit de vendredi à samedi matin, ont indiqué des responsables.

Ailleurs, Moscou tente de renforcer sa position politique avec des élections locales dans les quatre régions qu’elle a illégalement annexées l’année dernière, même si elle ne contrôle totalement aucune d’entre elles.

Des élections locales ont également lieu dans les régions de Donetsk, Louhansk et Zaporizhzhia. Le vote pour les législateurs fédéraux et locaux est également en cours en Crimée, annexée par la Russie en 2014.

Le ministère ukrainien des Affaires étrangères a déclaré dans un communiqué qu’il ne reconnaissait pas les « fausses élections ».

Ces frappes ont eu lieu quelques jours après que 16 personnes ont été tuées lors d’une attaque russe sur un marché dans l’est de l’Ukraine et que des débris de drones ont été découverts en Roumanie. Cela a fait craindre aux résidents locaux que la guerre ne s’étende au pays membre de l’OTAN frontalier de l’Ukraine.

Laisser un commentaire

15 + quinze =