Zelenskyy on the frontline.

Jean Delaunay

Guerre en Ukraine : opérations de désinformation russes, Zelensky en première ligne, le Canada envoie des drones

Tous les derniers développements de la guerre en Ukraine.

Les cyber-opérations russes visent à semer la panique au milieu d’une attaque militaire

L’ISW a déclaré que la Russie avait mené des cyber-opérations destinées à créer la panique et à affaiblir le moral des Ukrainiens alors que ses forces militaires s’emparaient d’Adviivka.

Mardi, dans son point de presse quotidien sur les renseignements, le groupe de réflexion basé aux États-Unis a cité des rapports du Service spécial de communication de l’Ukraine selon lesquels des acteurs russes auraient piraté des médias ukrainiens bien connus et publié de fausses informations sur leurs réseaux sociaux.

Ces médias comprenaient Ukrainska Pravda, Apostrophe, Liga.net et Telegraf, qui ont tous détaillé que leurs comptes de réseaux sociaux avaient été piratés.

Selon l’ISW, des pirates informatiques ont diffusé des informations erronées, notamment sur la prétendue destruction généralisée des forces ukrainiennes à Avdiivka.

Les troupes ukrainiennes se sont retirées samedi de la ville de la région de Donetsk, offrant à Moscou une victoire stratégique et symbolique. Les retards dans les livraisons occidentales de soutien militaire ont été cités par les experts comme ayant joué un rôle clé dans la défaite de Kiev.

L’ISW note que le ministère russe de la Défense a fait des déclarations lundi sur le retrait ukrainien d’Avdiivka « visant à semer le ressentiment et la méfiance à l’égard du commandement ukrainien ».

Les témoignages des proches des soldats ukrainiens morts en défendant Adviivka affirment que les commandants n’ont pas répondu à leurs appels répétés à la retraite alors qu’ils étaient encerclés par les troupes russes, a rapporté mardi la BBC.

Oleksandr Syrskyi, commandant en chef ukrainien, affirme que le retrait visait à sauver la vie des soldats.

Le Canada envoie des centaines de drones en Ukraine

Le gouvernement canadien a annoncé lundi qu’il enverrait quelque 800 drones en Ukraine dès le printemps.

Dans un communiqué, le ministère de la Défense nationale a déclaré que les véhicules aériens sans pilote sont devenus une capacité essentielle pour l’Ukraine dans sa lutte contre l’invasion russe.

Les drones sont importants pour la surveillance et la collecte de renseignements, et peuvent également être utilisés pour déplacer des fournitures, y compris des munitions.

Ils coûteront plus de 95 millions de dollars canadiens (65 millions d’euros) et font partie d’une aide militaire de 500 millions de dollars canadiens (344 millions d’euros) annoncée précédemment pour l’Ukraine.

Les systèmes aériens sans pilote multimissions SkyRanger R70 sont fabriqués par Teledyne à Waterloo, en Ontario.

Cette annonce intervient quelques jours avant le deuxième anniversaire de l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Au cours des deux dernières années, le Canada a promis 2,4 milliards de dollars canadiens (1,65 milliard d’euros) d’aide militaire.

Zelensky se rend sur la ligne de front pour rallier les troupes

Le président ukrainien s’est rendu lundi sur la ligne de front dans la région de Koupiansk dans le cadre d’un voyage visant à remonter le moral.

Confronté à des stocks de munitions épuisés et à des retards dans le soutien américain indispensable, Volodymyr Zelenskyy a déclaré que Moscou en profitait et accumulait des réserves maximales à des points clés du champ de bataille.

Ses commentaires interviennent après que les soldats ukrainiens ont été contraints de se retirer d’Avdiivka ce week-end, où les défenseurs, en infériorité numérique, faisaient face à des attaques russes incessantes depuis quatre mois.

Le ministère russe de la Défense a publié des images de ses troupes reprenant la ville, tandis que des images diffusées par la chaîne de télévision publique Rossiya 24 montrent les forces russes en train de déminer la ville qui est aujourd’hui en ruines.

Certains experts affirment que les troupes russes ne resteront pas à Avdiivka et chercheront plutôt à pénétrer plus loin sur le territoire ukrainien au cas où Kiev obtiendrait enfin les munitions dont elle a besoin.

Laisser un commentaire

20 − six =