An Iberia Airbus A320 approaches for landing

Jean Delaunay

Grève du personnel au sol d’Iberia dans les aéroports espagnols suite à un conflit contractuel

Le personnel au sol d’Iberia, propriété d’IAG, a entamé vendredi sa grève dans toute l’Espagne, même si la compagnie aérienne elle-même n’a pas encore vu beaucoup d’impact.

Le personnel au sol des compagnies aériennes Iberia, propriété d’IAG, a entamé une grève de quatre jours dans les aéroports espagnols.

Bien que cette décision ait forcé l’annulation de centaines de vols, la compagnie aérienne n’a jusqu’à présent signalé qu’un impact minime sur ses services.

Vendredi matin, Iberia a annoncé que les opérations se déroulaient normalement.

Ils ont déclaré que, parce que la grève était attendue depuis des semaines et que les discussions entre l’entreprise et les syndicats se poursuivaient, « plus de 90% des clients ont déjà obtenu une solution pour l’annulation de leur vol ».

Le personnel au sol, y compris les bagagistes, est en grève contre les contrats signés avec de nouveaux prestataires dans les aéroports espagnols.

Les négociations entre l’entreprise et les syndicats ont échoué à la dernière minute.

Les deux principaux syndicats espagnols, CCOO et UGT, ont décidé de faire grève du 5 au 8 janvier, dates qui perturberont les déplacements pendant la traditionnelle fête de l’Épiphanie dans le pays.

Bien qu’on ne sache pas exactement combien de personnes se trouveront sur la ligne de piquetage, Iberia a déclaré à la presse que l’aéroport de Madrid ne serait pas affecté.

Les sites les plus susceptibles d’être confrontés à des perturbations sont des sites importants comme Alicante, Barcelone, Bilbao, Gran Canaria, Ibiza, Malaga, Palma de Majorque et Tenerife.

Quelque 700 vols ont été annulés par Air Nostrum, Iberia et Iberia Express ainsi que par d’autres compagnies aériennes partenaires d’IAG.

Iberia affirme que seuls 3 800 de ses 8 000 employés au sol travaillent actuellement dans des aéroports où les services sont désormais assurés par de nouveaux sous-traitants.

Les aéroports commerciaux espagnols sont exploités par la société Aena, contrôlée par l’État.

En septembre, la société a embauché de nouveaux sous-traitants pour les services auparavant fournis par Iberia dans de nombreux aéroports. Cela a provoqué la colère des syndicats, malgré le fait que les nouveaux fournisseurs avaient promis de retenir les travailleurs ainsi que des conditions de travail optimales.

Iberia s’adresse aux tribunaux espagnols pour contester les nouveaux contrats. Ils ont qualifié la grève d' »irresponsable ».

Laisser un commentaire

2 + 1 =