Facebook logo

Jean Delaunay

Facebook va fermer ses onglets d’actualités aux États-Unis et en Australie et se concentrera sur les vidéos courtes

Meta a déclaré que cette décision était due à la baisse d’intérêt des utilisateurs et qu’elle se concentrerait sur la vidéo courte.

Facebook envisage de supprimer ses onglets d’actualités aux États-Unis et en Australie, ce qui, selon sa société mère Meta, était dû à la baisse de la demande.

L’entreprise a annoncé jeudi qu’elle « déprécierait » les actualités de Facebook – son onglet dédié dans la section des favoris de Facebook qui met en lumière l’actualité – en avril 2024, affirmant qu’elle souhaitait allouer des ressources « à nos produits et services que les gens apprécient le plus ».

Meta a interrompu les informations sur Facebook au Royaume-Uni, en France et en Allemagne l’année dernière.

La société de médias sociaux a déclaré que le nombre d’utilisateurs de Facebook News en Australie et aux États-Unis avait chuté de 80 pour cent au cours de l’année dernière.

« Nous savons que les gens ne viennent pas sur Facebook pour obtenir des informations et du contenu politique », peut-on lire dans l’annonce.

« Nous devons concentrer notre temps et nos ressources sur les choses que les gens nous disent vouloir voir davantage sur la plateforme, y compris les vidéos courtes ».

Meta a déclaré que les changements n’auraient pas d’impact sur ses efforts visant à lutter contre la désinformation ni sur son « engagement à connecter les gens à des informations fiables sur nos plateformes », soulignant qu’ils travaillent avec des vérificateurs de faits tiers accrédités.

La société a également déclaré que l’annonce n’affecterait pas les contrats d’édition actuellement conclus jusqu’à leur expiration.

Laisser un commentaire

17 − 5 =