Dire Straits’ Mark Knopfler to auction 120 of his guitars

Jean Delaunay

En quête d’une chanson : Mark Knopfler de Dire Straits mettra aux enchères 120 de ses guitares

Un quart des bénéfices de la vente de la collection de guitares du légendaire musicien britannique sera reversé à la Croix-Rouge britannique et à d’autres œuvres caritatives.

« Même les meilleurs amis doivent se séparer… » commence l’adage qui pourrait expliquer la décision du leader des Dire Straits, Mark Knopfler, de vendre une collection de guitares qu’il considère comme de « vieux amis ».

Le musicien dont le style distinctif de picking a donné naissance aux succès des rockers britanniques, notamment « Sultans of Swing » et « Money for Nothing », met en vente 120 guitares et amplis à Londres le mercredi 31 janvier.

Les prix de vente estimés vont de 300 £ (343 €) pour une mandoline électro-acoustique à 500 000 £ (572 000 €) pour une Gibson Les Paul Standard de 1959 avec une finition sunburst rouge cerise.

Une Les Paul de 1983 que Knopfler a jouée sur l’album phare de Dire Straits en 1985, « Brothers in Arms », et sur scène cette année-là au Live Aid, a un prix estimé entre 10 000 et 15 000 £ (11 000 – 17 000 €).

Un employé de Christie's montre une guitare Gibson Kalamazoo, entre autres, appartenant au chanteur, auteur-compositeur et guitar hero de Dire Straits, Mark Knopfler,
Un employé de Christie’s montre une guitare Gibson Kalamazoo, entre autres, appartenant au chanteur, auteur-compositeur et guitar hero de Dire Straits, Mark Knopfler,

Un quart du total de la vente sera reversé à la Croix-Rouge britannique, à Brave Hearts of the North East et à Tusk Trust Limited.

Knopfler a déclaré que la collection était le produit de ses 60 années d’« histoire d’amour » avec les guitares, mais qu’il était temps d’abandonner « certains de ces précieux compagnons à six cordes ».

« Vous pouvez être sûr que je serai triste de les voir partir, mais nous avons passé des moments merveilleux ensemble et je ne peux pas tous les jouer », a-t-il déclaré. « À vous amis joueurs, passionnés et collectionneurs, je vous souhaite de nombreux bons moments avec ces vieux amis. »

Les instruments ont été exposés au public dans le showroom de Christie’s à New York en décembre et au siège du commissaire-priseur à Londres ce mois-ci.

Laisser un commentaire

4 × 5 =