Merci à toutes les délégations calédoniennes présentes ensemble cette semaine à Paris. Une première étape faite de travail commun et de dialogue avec le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, à l’invitation de la Première ministre.

Jean Delaunay

Emmanuel Macron salue le travail commun et le dialogue de la délégation calédonienne à Paris

Dialogue fructueux entre la France et la Nouvelle-Calédonie

Le président français, Emmanuel Macron, a utilisé son compte Twitter pour exprimer sa gratitude envers les délégations calédoniennes qui se sont réunies à Paris la semaine dernière. Qualifiant la rencontre de « première étape faite de travail commun et de dialogue », le chef de l’État a souligné l’importance de cette réunion pour l’avenir des relations entre la France et la Nouvelle-Calédonie.

Les délégations étaient venues à l’invitation de la Première ministre et avaient discuté avec le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer. L’importance de ces délégations dans la prise de décision et le dialogue constructif a été soulignée par le président, qui a clairement mis en évidence l’importance du travail commun dans le processus de consultation.

Un pas de plus vers une relation renforcée

La mention par le président Macron de la « première étape » suggère qu’il s’agit d’un début dans un processus de dialogue plus étendu entre la France et la Nouvelle-Calédonie. Cela peut être interprété comme une volonté de renforcer les relations entre les deux territoires et d’être plus attentif aux besoins spécifiques de la Nouvelle-Calédonie.

La réunion a été décrite comme fructueuse et a offert une plate-forme pour un dialogue ouvert entre les délégations calédoniennes et les ministères concernés. Cette démarche fait partie des efforts récents de la France pour renforcer ses relations avec ses territoires d’outre-mer, en faisant preuve de plus de considération pour leurs propres perspectives et intérêts.

Réactions positives et attentes pour l’avenir

La reconnaissance publique par le président Macron du travail et du dialogue communs a suscité des réactions positives sur les réseaux sociaux. Cela démontre une appréciation du travail accompli lors de ces réunions et le potentiel pour des progrès futurs.

Cependant, malgré l’optimisme suscité par la réunion, il reste des questions sur la nature des prochaines étapes. La poursuite du dialogue sera essentielle pour maintenir un climat de coopération et instaurer une relation de confiance mutuelle. Il sera intéressant de voir comment ces relations se développeront et comment le président Macron continuera à utiliser sa plate-forme pour communiquer et soutenir ce processus.

Laisser un commentaire

20 + seize =