Sortir des énergies fossiles : voilà le cap que le monde s’est fixé à la COP28. Pour y arriver, nous œuvrons avec les États-Unis et tous nos partenaires pour une transition juste, conformément au Pacte de Paris pour les Peuples et la Planète.

Jean Delaunay

Emmanuel Macron réaffirme l’engagement de la France pour une transition énergétique juste lors de la COP28

Le Président Macron réaffirme le cap de la France vers les énergies renouvelables

Dans un tweet du 12 février 2024, Emmanuel Macron, le président de la République française, a réitéré l’engagement de la France à se débarrasser des énergies fossiles, en ligne avec les décisions prises à la COP28. Ce message souligne les efforts du gouvernement français à collaborer avec les États-Unis et ses autres partenaires afin d’assurer une transition équitable, en accord avec le Pacte de Paris pour les Peuples et la Planète.

La priorité à la transition d’énergie

En effet, la France est résolue à sortir des énergies fossiles, qui incluent le charbon, le pétrole et le gaz naturel. Ces formes d’énergie sont non seulement non renouvelables, mais elles contribuent également de manière significative à l’émission de gaz à effet de serre, accélérant ainsi le changement climatique. C’est pour cette raison qu’à la COP28, la France, avec le reste du monde, s’est engagée à faire cette transition vers les énergies renouvelables.

Pour atteindre cet objectif, le président Macron a révélé que la France travaille étroitement avec les États-Unis et d’autres partenaires. Cette collaboration internationale est essentielle pour faire face à la crise climatique, car c’est un problème qui transcende les frontières nationales et exige une réponse globale.

Le Pacte de Paris pour les Peuples et la Planète

La transition à laquelle fait référence le Président Macron se fait en conformité avec le Pacte de Paris pour les Peuples et la Planète. Ce pacte insiste sur une transition juste, c’est-à-dire, une transition qui tient compte des impacts sociaux et économiques et qui se soucie d’assurer que personne ne soit laissé pour compte.

Ce tweet du président Macron montre que la France n’est pas seulement déterminée à prévenir davantage de dégâts environnementaux, mais aussi à garantir que les bénéfices de la transition vers les énergies propres soient équitablement répartis et que les coûts ne soient pas injustement supportés par ceux qui sont les moins capables de les porter.

Laisser un commentaire

14 + 1 =