Jean Delaunay

Emmanuel Macron rappelle la gratuité des préservatifs pour les moins de 26 ans, avec plus de 16 millions déjà distribués

Message de rappel du président Macron pour le Sidaction

Le président de la République, Emmanuel Macron, a profité du week-end de Sidaction pour rappeler aux jeunes âgés de moins de 26 ans que les préservatifs sont gratuits pour eux. Le Chef de l’État a insisté sur ce point dans un tweet publié dimanche soir, dans lequel il encourage vivement les jeunes à profiter de cette mesure et à continuer de se protéger.

Depuis son annonce, selon ses chiffres, 16,7 millions de préservatifs ont déjà été distribués gratuitement en pharmacie. Le président s’est servi de l’occasion pour faire un bilan de cette mesure qui vise à améliorer l’accès aux méthodes contraceptives afin de lutter contre les infections sexuellement transmissibles.

Un pas en avant dans la lutte contre les IST

Depuis quelques années, la France fait face à une résurgence des IST (Infections Sexuellement Transmissibles) surtout chez les jeunes. En conséquence, le gouvernement avait pris la décision de distribuer gratuitement des préservatifs aux moins de 26 ans dans le but de promouvoir la prévention et de freiner la propagation des IST. Cette mesure avait été dévoilée par Emmanuel Macron lui-même.

Le bilan présenté par le président est un indicateur de l’adoption de ce dispositif par la jeune population. Néanmoins, la réussite de cette initiative ne doit pas faire oublier l’importance de la sensibilisation de tous, et notamment des plus jeunes, à l’utilisation du préservatif.

Le combat continue

Le Sidaction est un moment fort de sensibilisation et de mobilisation contre le sida ainsi que d’autres infections sexuellement transmissibles. Cette année encore, le président de la République a montré son engagement à soutenir cette cause et à lutter contre ces maladies.

Néanmoins, la réalité est que le combat est loin d’être terminé et la vigilance est toujours de mise. Malgré la distribution gratuite de préservatifs et les efforts de sensibilisation, la lutte contre les IST reste une priorité de santé publique en France et dans le monde. Tous sont donc appelés à se mobiliser pour continuer de se protéger et protéger les autres en œuvrant pour un futur sans SIDA ni IST.

Laisser un commentaire

un × 2 =