Labour leader, now UK Prime Minister, visits Wales on 3 July 2024, the last day of his successful election campaign

Jean Delaunay

Élections britanniques : les nationalistes écossais s’effondrent et les conservateurs décimés au Pays de Galles

L’Écosse a tourné le dos à son parti nationaliste autrefois dominant, tandis que le Pays de Galles a renvoyé les conservateurs.

Élections britanniques : les nationalistes écossais s’effondrent et les conservateurs décimés au Pays de Galles

La ceinture industrielle de l’Écosse est revenue aux mains du Parti travailliste, en raison de l’effondrement du soutien au Parti nationaliste écossais (SNP), tandis que le Pays de Galles a évincé le Parti conservateur vaincu dans un réalignement capital de la politique régionale britannique.

Le SNP, qui a remporté toutes les circonscriptions sauf trois sur 59 au nord de la frontière en 2015, est passé de 47 à seulement neuf sièges, bien qu’un recomptage soit en cours dans la circonscription d’Inverness, Skye et West Ross-shire et que le résultat ne soit pas attendu avant samedi (6 juillet).

Pendant ce temps, la montée en puissance du Parti travailliste à l’échelle nationale s’est peut-être fait sentir plus intensément en Écosse, où il a augmenté son nombre de sièges de seulement un à 37, contribuant ainsi grandement à regagner la position dominante dont il jouissait autrefois, en particulier dans les centres urbains et industriels.

Le résultat semble avoir porté un coup dur à l’objectif principal du SNP, à savoir obtenir l’indépendance de l’Écosse du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, pour lui donner son nom complet.

Les habitants ont voté à 55 % contre 45 % contre l’indépendance lors d’un référendum en 2014, mais le SNP a continué à faire pression pour un autre scrutin, en particulier après qu’une majorité d’Écossais ont voté pour rester au sein de l’UE lors du référendum sur le Brexit deux ans plus tard.

Le chef du parti, John Swinney, a déclaré aujourd’hui que les élections britanniques en Écosse avaient en partie porté sur la question de savoir si le SNP devait recevoir un mandat pour faire pression pour un deuxième référendum, l’un de ses engagements lorsqu’il est arrivé en tête, remportant 63 des 129 sièges, au parlement écossais de 2021.

« Je dois accepter que nous n’avons pas réussi à convaincre les gens de l’urgence de l’indépendance dans cette campagne électorale », a déclaré Swinney.

Les conservateurs éliminés au Pays de Galles

Le Pays de Galles – dont le parlement décentralisé a été, comme celui de l’Écosse, créé en exécution d’une promesse électorale après la dernière arrivée au pouvoir du Parti travailliste en 1997 – a également connu un changement radical dans l’équilibre des pouvoirs alors que les votes étaient comptés pendant la nuit.

Le parti nationaliste Plaid Cymru a remporté quatre des 32 sièges gallois en gagnant dans ce que l’on pourrait vaguement appeler la frange celtique – de l’île d’Anglesey au nord, qu’il a reprise aux conservateurs, à Caerfyrddin au sud. Les libéraux-démocrates ont également pris leur siège – Brecon, Radnor et Cwm Tawe – aux conservateurs.

Mais le parti travailliste a dominé le scrutin, remportant les 27 sièges restants sur une carte électorale redessinée à partir des 40 circonscriptions précédentes. Le résultat a été une déroute pour les conservateurs, qui ont remporté 14 sièges en 2019, mais n’ont plus un seul député gallois à Westminster.

Ce résultat a été perçu comme faisant partie d’une reconquête plus large des sièges dits du Mur rouge, des circonscriptions qui ont traditionnellement élu des candidats travaillistes mais qui se sont tournées vers les conservateurs en 2019 lorsqu’ils se sont présentés sur un ticket « faire aboutir le Brexit ».

« Bien sûr, c’était une journée décevante, mais la réalité est que nous vivons dans une démocratie et nous acceptons absolument les résultats qui sont sortis dans tout le pays ce soir », a concédé le député conservateur David TC Davies à Monmouth, premier secrétaire gallois en exercice à avoir perdu son siège.

Laisser un commentaire

neuf + 11 =