1. POLLERES Michaela (AUT) 2. CVJETKO Lara (CRO) 3. GERCSAK Szabina (HUN) 3. PETERSEN POLLARD Kelly (GBR)

Jean Delaunay

Deuxième jour du Grand Chelem de Judo : Le Dojo de Douchanbé

Tous les derniers développements sur le Grand Chelem de Douchanbé 2024.

Lors de la deuxième journée du Grand Chelem de Douchanbé 2024, la compétition a célébré non seulement la compétition acharnée, mais aussi les valeurs universelles de respect et de courtoisie que le judo promeut dans le monde entier.

En présence du maire de Douchanbé, M. Rustam EMOMALI et du président de la Fédération tadjike de judo, M. Ismoil MAHMADZOIR, M. Vlad Marinescu, directeur général de la Fédération internationale de judo, a déclaré ouvert le grand chelem.

Les champions du Tadjikistan se sont réunis, stylos à la main, prêts à inspirer la prochaine génération.

Après un succès soutenu et la présentation du meilleur du judo, de nouveaux contrats ont été signés pour assurer la présence de Douchanbé sur la scène internationale pour les années à venir.

L’air crépitait d’impatience alors que les supporters dans le stade et au-delà de ses murs étaient témoins du summum du judo et ressentaient la ferveur de l’événement.

Chez les -63kg, Lubjana PIOVESANA affrontait Dali LILUASHVILI. PIOVESANA a marqué un waza-ari précoce et a résisté avec confiance à LILUASHVILI pendant le temps restant pour remporter la médaille d’or.

Le directeur de l’éducation et du coaching de la FIJ, M. Mohammed MERIDJA, a décerné les médailles.

« Je pense que c’est l’une des meilleures foules que j’ai jamais vues lors d’une compétition et pour la finale, cela m’a vraiment motivé parce que je voulais faire du bon judo devant eux et c’était bien d’avoir le soutien de la foule.  » dit PIOVESANA.

Le champion du monde en titre, Nils STUMP, a montré qu’il était en pleine forme au bon moment pour défendre son titre aux championnats du monde dans quelques semaines. Il a affronté le favori local Behruzi KHOJAZODA où il a lancé puis s’est frayé un chemin vers la victoire.

Le maire de Douchanbé, M. Rustam EMOMALI, a remis les médailles.

« Je savais que ce serait très bruyant, les Tadjiks sont vraiment fous de judo, je pense. Mais j’ai essayé de me concentrer uniquement sur moi-même et bien sûr, je suis triste pour Behruzi qu’il n’ait pas pu gagner devant son public », a déclaré STUMP.

En -70 kg, Michaela POLLERES a marqué deux waza-aris pour remporter sa troisième médaille d’or en Grand Chelem.

Le directeur des arbitres de la FIJ, M. Armen BAGDASAROV, a remis les médailles.

Chez les -81 kg, Yoshito HOJO a atteint la finale pour la deuxième fois en autant de sorties sur le circuit mondial, affrontant cette fois Wachid BORCHASHVILI qu’il a retenu pour la médaille d’or !

M. Shohei ONO, double champion olympique et triple champion du monde, a décerné la médaille à Hojo, toujours invaincu !

Laisser un commentaire

4 + 17 =