Darya Trepova, 26, was convicted by a court in St. Petersburg of carrying out a terrorist attack.

Jean Delaunay

Des femmes condamnées à 27 ans de prison pour la mort d’un blogueur russe

Daria Trepova a été reconnue coupable d’avoir commis un attentat terroriste dans un café de Saint-Pétersbourg, au cours duquel un homme a été tué et 52 autres blessés.

Un tribunal russe a condamné jeudi une femme à 27 ans de prison pour l’explosion d’un café qui a tué un éminent blogueur pro-guerre après qu’on lui ait remis une statuette de lui-même qui a ensuite explosé.

Darya Trepova, 26 ans, a été reconnue coupable par un tribunal de Saint-Pétersbourg d’avoir commis un attentat terroriste, trafic illégal d’engins explosifs et contrefaçon de documents lors de l’explosion du 2 avril dans un café au cours de laquelle Vladlen Tatarsky a été tué et 52 autres personnes ont été blessées.

Tatarsky, 40 ans, était un ardent partisan de l’action militaire du Kremlin en Ukraine et rendait régulièrement compte des combats depuis les lignes de front.

Trepova a été vue sur une vidéo présentant à Tatarsky une statuette quelques instants avant l’explosion dans un café au bord de la rivière, dans le cœur historique de la deuxième plus grande ville de Russie, où il dirigeait une discussion.

Elle a insisté sur le fait qu’elle ne savait pas que la statuette contenait une bombe. Les autorités russes ont accusé les services de renseignement ukrainiens d’avoir orchestré l’attentat.

Les autorités de Kiev n’ont pas directement répondu à cette accusation.

Laisser un commentaire

3 × 1 =