The experts said social media can be a “risk factor” for depression and anxiety.

Jean Delaunay

Des experts français recommandent de réduire le temps d’écran pour les enfants de moins de 3 ans et les réseaux sociaux pour les adolescents

Une équipe d’experts mandatée par le président français a mis en garde contre l’utilisation des écrans et des réseaux sociaux par les enfants.

Les enfants de moins de trois ans ne devraient pas avoir de temps d’écran et jusqu’à six ans, ce temps devrait être « fortement limité », selon un groupe d’experts mandaté par le président français Emmanuel Macron.

Le panel a également déclaré mardi que les enfants de moins de 11 ans ne devraient pas être autorisés à posséder un téléphone portable et que toute personne de moins de 13 ans ne devrait pas posséder de téléphone avec accès à Internet.

Pendant ce temps, l’utilisation des médias sociaux devrait être interdite à toute personne de moins de 15 ans et les personnes de plus de 15 ans ne devraient avoir accès qu’à des plateformes éthiques telles que Bluesky.

Les experts ont déclaré que les médias sociaux peuvent être un « facteur de risque » de dépression et d’anxiété, et ils ont constaté que les enfants ont un niveau « alarmant » d’exposition à des contenus pornographiques et violents.

Le rapport indique également qu’il existe « un consensus très clair sur les effets négatifs – tant indirects que directs – des écrans ».

Il ajoute que le temps passé devant les écrans a « des conséquences sur la santé, le développement, l’avenir des enfants, ainsi que sur l’avenir de notre société et de notre civilisation ».

Le rapport critique également les « pratiques prédatrices » des entreprises technologiques telles que le « défilement infini ou le lancement automatique de vidéos ».

Le rapport français va plus loin que les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé, qui stipulent actuellement que le temps passé devant un écran n’est pas recommandé avant l’âge de deux ans et ne doit pas dépasser une heure pour les personnes âgées de deux ans et plus.

La semaine dernière, le président français a déclaré à la Sorbonne qu’il était favorable à un âge minimum pour Internet de 15 ans.

Cela intervient après que des membres du parti Renaissance de Macron ont déposé l’année dernière un projet de loi qui créerait davantage de formations sur le temps passé devant un écran pour les personnes travaillant avec des enfants et davantage de réglementation sur l’utilisation des écrans dans les écoles maternelles et primaires.

Il n’existe actuellement aucun calendrier pour une nouvelle législation, et il n’est pas clair si les recommandations des experts seront suivies.

Laisser un commentaire

10 − 1 =