This illustration provided by the European Southern Observatory in February 2024, depicts the record-breaking quasar J059-4351

Jean Delaunay

Des astronomes découvrent ce qui pourrait être l’objet le plus brillant de l’univers

Les astronomes ont découvert ce qui pourrait être l’objet le plus brillant de l’univers.

L’objet est un quasar avec un trou noir en son cœur qui croît si vite qu’il engloutit l’équivalent d’un soleil par jour, disent les astronomes.

Le quasar, qui bat tous les records, brille 500 000 milliards de fois plus que notre soleil. Le trou noir qui alimente ce quasar lointain est plus de 17 milliards de fois plus immense que notre soleil, a rapporté lundi une équipe dirigée par l’Australie dans la revue Nature Astronomy.

Alors que le quasar ressemble à un simple point sur les images, les scientifiques imaginent un endroit féroce.

Le disque en rotation autour du trou noir du quasar – le gaz tourbillonnant lumineux et d’autres matières provenant des étoiles englouties – ressemble à un ouragan cosmique.

« Ce quasar est l’endroit le plus violent que nous connaissions dans l’univers », a déclaré dans un courriel l’auteur principal Christian Wolf, de l’Université nationale australienne.

L’Observatoire européen austral a repéré l’objet, baptisé J0529-4351, lors d’une étude du ciel en 1980, mais on pensait qu’il s’agissait d’une étoile. Il n’a été identifié comme un quasar – le noyau extrêmement actif et lumineux d’une galaxie – que l’année dernière. Les observations effectuées par des télescopes en Australie et dans le désert d’Atacama au Chili l’ont confirmé.

« Ce qui est excitant à propos de ce quasar, c’est qu’il se cachait à la vue de tous et qu’il avait été classé à tort comme une étoile auparavant », a déclaré Priyamvada Natarajan de l’Université de Yale, qui n’a pas participé à l’étude, dans un e-mail.

Ces observations ultérieures et la modélisation informatique ont déterminé que le quasar engloutit l’équivalent de 370 soleils par an, soit environ un par jour. Une analyse plus approfondie montre que la masse du trou noir est 17 à 19 milliards de fois supérieure à celle de notre soleil, selon l’équipe. Des observations supplémentaires sont nécessaires pour comprendre son taux de croissance.

Le quasar se trouve à 12 milliards d’années-lumière et existe depuis les premiers jours de l’univers. Une année-lumière équivaut à 5,8 billions de milles.

Laisser un commentaire

4 × 2 =