French farmers block the Biriatou pass, at the French-Spanish border, June 3, 2024.

Jean Delaunay

Des agriculteurs bloquent la frontière franco-espagnole lors d’une importante manifestation pré-électorale européenne

Des dizaines de tracteurs bloquent depuis lundi matin tous les principaux points de passage entre l’Espagne et la France, d’Irun au Pays basque à La Jonquera en Catalogne. Le rassemblement devrait durer jusqu’à mardi.

Les protestations des agriculteurs ont une fois de plus provoqué le chaos dans la circulation sur le continent, dans un message adressé aux législateurs bruxellois et à leurs électeurs potentiels quelques jours seulement avant les élections européennes.

La manifestation, organisée par la Revolta Pagesa espagnole, une plateforme d’agriculteurs catalans, en collaboration avec un certain nombre d’organisations agricoles de toute l’Espagne et plusieurs syndicats d’agriculteurs français, a vu des dizaines de tracteurs et d’autres véhicules bloquer la frontière entre l’Espagne et la France depuis lundi matin. .

Ils ont bloqué tous les principaux points de passage, depuis Irun au Pays basque jusqu’à La Jonquera en Catalogne.

« Nous devons nous protéger et veiller à ce que les autorités européennes prêtent attention à nous », a déclaré lundi Martí Planas, porte-parole de Revolta Pagesa, aux journalistes présents au poste frontière de La Jonquera.

La manifestation coordonnée hispano-française devrait durer 24 heures et devrait se terminer tôt mardi. Les autorités ont annoncé des perturbations majeures et encouragé les conducteurs à reporter leurs déplacements ou à utiliser d’autres moyens de transport.

Selon les médias locaux de Catalogne, les manifestants réclament une plus grande sécurité alimentaire par rapport aux importations, une priorité à la production locale et un allègement fiscal sur l’énergie utilisée pour produire de la nourriture.

Bien que ce rassemblement transfrontalier marque la première fois que les agriculteurs espagnols et français se réunissent avec le même ensemble de revendications, tous les syndicats agricoles ne sont pas d’accord avec la protestation de lundi.

Unió de Pagesos, le syndicat représentant la majorité des agriculteurs catalans, a refusé d’y adhérer, affirmant qu’il est « illégitime » de faire pression sur les électeurs juste avant les élections.

Laisser un commentaire

3 × quatre =