In this May 5, 2020, photo, seasonal workers train the growing hops by winding or tying two or three shoots clockwise to each string, at Stocks Farm in Worcestershire,UK.

Milos Schmidt

Croissance régulière : les prix agricoles de l’UE terminent 2023 avec une hausse de 2 %

L’Observatoire de l’Europe Business détaille les dernières données d’Eurostat sur les fluctuations des prix agricoles pays par pays.

Les données préliminaires sur les prix agricoles de l’UE indiquent un arrêt de la hausse en 2023, avec une augmentation de 2 %, un ralentissement après un bond de 24 % en 2022, selon Eurostat.

À l’inverse, le prix moyen des intrants, englobant les biens et services consommés dans l’agriculture, a connu une baisse notable de 5 %.

La hausse globale modérée des prix des produits agricoles varie selon les produits. L’huile d’olive, les pommes de terre (y compris les plants de pommes de terre), les porcs et les œufs ont connu une hausse significative des prix de 54 %, 23 %, 22 % et 20 %, respectivement.

Un agriculteur laboure un champ sec à Dollbergen, près de Hanovre, dans le nord de l'Allemagne, le mercredi 22 août 2018.
Un agriculteur laboure un champ sec à Dollbergen, près de Hanovre, dans le nord de l’Allemagne, le mercredi 22 août 2018.

Une grave sécheresse en 2023 a affecté la production agricole, en particulier celle des pommes de terre, et entraîné une hausse des prix dans 24 pays de l’UE.

L’Allemagne a connu la plus forte hausse avec 49 %, suivie par la Slovaquie (48 %) et la Croatie (44 %). En revanche, la Belgique (-18 %), Chypre (-14 %) et l’Autriche (-4 %) ont vu les prix des pommes de terre baisser.

En revanche, les céréales, notamment le blé, l’orge, le maïs, le seigle, l’avoine et d’autres types, ont enregistré une baisse substantielle de 26 %.

Le prix moyen des engrais et des amendements pour sols a enregistré une baisse de 23 %, tandis que celui des lubrifiants énergétiques a connu une baisse de 12 %. Les prix des engrais étaient inférieurs à ceux de 2022 dans 22 pays de l’UE (sur 26 pour lesquels des données sont disponibles). Les prix ont baissé au Luxembourg (-46%), en Suède (-41%) et en Finlande (-39%). En revanche, les prix étaient plus élevés à Chypre (14 %), à Malte (9 %), en Grèce (6 %) et en Roumanie (3 %).

À l’inverse, les prix moyens des produits phytopharmaceutiques, des pesticides, des semences et des plants ont tous connu une augmentation de 9 %.

Le coût des matières premières, notamment des semences et des engrais, reste l’un des principaux facteurs influençant le prix des denrées alimentaires.

Selon l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’indice mondial des prix alimentaires pour 2023 s’est terminé à environ 10 % en dessous des niveaux de 2022.

Laisser un commentaire

dix-huit − 9 =