FILE - A boy waves a Palestinian flag as demonstrators march during a protest in support of Palestinians in Barcelona, Spain, on Jan. 20, 2024.

Jean Delaunay

Comment les pro-palestiniens en Espagne perçoivent-ils la reconnaissance de la Palestine par Madrid ?

L’Espagne s’apprête à reconnaître l’État palestinien, mais les manifestants à l’Université Complutense de Madrid, qui campent depuis plus de 16 jours, considèrent l’annonce du Premier ministre Pedro Sánchez comme insuffisante, s’engageant à poursuivre leur action jusqu’à ce que les liens avec Israël soient rompus.

L’Espagne rejoindra plus de 130 pays dans le monde et neuf au sein de l’Union européenne en reconnaissant l’État palestinien.

Cependant, à l’Université Complutense de Madrid, où plus de 500 professeurs et étudiants campent depuis plus de 16 jours, l’annonce du Premier ministre Pedro Sánchez n’est considérée que comme un petit pas. Les manifestants promettent de poursuivre leur campement jusqu’à ce que Madrid rompe ses relations avec Israël.

« Pour nous, ce sont des gestes vides de sens. Cela ne veut vraiment rien dire de reconnaître l’État palestinien alors qu’il est contraint de disparaître. Cela ne veut rien dire lorsque l’Espagne continue de vendre des armes à Israël, lorsqu’Israël commet un génocide » Daniel Marie-Richard, porte-parole des étudiants, a déclaré.

Les manifestants exigent que le gouvernement espagnol rompe ses relations avec Israël et mette fin au commerce des armes, affirmant que ces actions aideront réellement le peuple palestinien.

« Il est un peu tard mais mieux que rien. J’attends avec impatience les prochaines étapes pour la Palestine », a déclaré un autre manifestant égyptien, Bilal Salah.

Selon Eva Aladro, professeur de théorie de l’information à l’UCM, cette décision marque une étape très positive, illustrant le soutien continu des pays européens à la condamnation du génocide et à la défense des droits humains complets et inconditionnels du peuple palestinien.

« Donc, je pense qu’il s’agit d’un effet papillon, d’un effet avalanche. Je ne pense pas qu’il faudra longtemps avant que les pays européens rompent leurs relations diplomatiques (avec Israël). Et je ne pense pas qu’il faudra longtemps avant qu’Israël ne devienne un Etat paria. dans la communauté internationale », a-t-elle déclaré à L’Observatoire de l’Europe.

Laisser un commentaire

dix-huit + 20 =