Saint-Etienne Cathedral in Bourges, next to a tree in blossoms. Bourges will become the European Capital of Culture in 2028

Jean Delaunay

Bourges complète la liste des Capitales européennes de la culture pour 2028

La France célèbre son cinquième titre de Capitale européenne de la culture. Ce dernier honneur sera partagé avec České Budějovice (République tchèque) et Skopje (Macédoine du Nord).

Nous aimons vous informer de ce qui nous attend, où aller et quoi faire. Nous étions donc très heureux d’apprendre que Bourges, capitale du département français du Cher, a été élue Capitale européenne de la culture en France pour 2028.

Ok, certains membres de notre équipe sont basés en France, ce qui fait qu’il est peut-être juste de dire que nous sommes partiaux, mais la petite ville a de bonnes raisons de recevoir le titre tant convoité, alors faisons valoir notre point de vue.

Située au centre du pays, dans la région Centre-Val de Loire, Bourges compte environ 64 000 habitants.

Elle est célèbre pour accueillir chaque année le festival de musique Printemps de Bourges, un événement devenu une référence européenne depuis sa première édition en 1977.

Le DJ français Christophe Le Friant dit Bob Sinclar se produit sur scène lors de la 47ème édition du Festival Printemps de Bourges le 22 avril 2023
Le DJ français Christophe Le Friant dit Bob Sinclar se produit sur scène lors de la 47ème édition du Festival Printemps de Bourges le 22 avril 2023

Chaque année, plus de 200 000 personnes assistent à cette célébration qui se déroule pendant 6 jours dans toute la ville et met en valeur les dernières tendances de la scène musicale.

Une candidature durable

Le maire de Bourges, Yann Galut, a déclaré dans une interview à Radio France que le projet de la ville sera particulièrement attentif à la durabilité environnementale.

« Nous pensons qu’en 2028 les gens ne viendront pas à Bourges par avion, mais par train, et notamment par trains de nuit à travers l’Europe. Nous avons proposé un projet de développement durable », a déclaré Galut.

Par ailleurs, le maire assure que le projet n’impliquera pas la construction de « grandes infrastructures », mais la réutilisation de « lieux abandonnés ».

Neuf villes françaises ont postulé pour le titre. Bourges a concouru en phase finale avec les villes de Clermont-Ferrand, Montpellier et Rouen. Au début du processus, Amiens, Bastia, Nice, Reims et Saint-Denis ont également postulé.

La France possède désormais sa cinquième Capitale européenne de la culture, après Marseille-Provence (2013), Lille (2004), Avignon (2000) et Paris (1989).

Une initiative pour unir l’Europe par la culture

Le programme Capitales européennes de la culture a débuté en 1985 pour mettre en valeur la richesse culturelle des villes du continent et promouvoir les valeurs communes qui les unissent. Le projet cherche également à générer des synergies entre les différents territoires et à mettre en valeur le rôle de la culture dans le développement des villes.

Le Parlement européen et le Conseil régissant l’initiative ont décidé que pour 2028, trois villes seraient représentées : une de France, une de République tchèque et une troisième d’un pays de l’AELE/EEE ou candidat à l’adhésion à l’UE.

Une fois la décision prise, les pays hôtes publient un appel à candidatures, généralement par l’intermédiaire de leur ministère de la Culture.

Le processus comprend deux tours. Tout d’abord, une présélection au cours de laquelle une liste de villes candidates est établie. Puis, une sélection finale environ neuf mois plus tard, où une ville est recommandée pour le titre. Les candidatures sont examinées par des experts indépendants.

Les villes doivent préparer un programme culturel à forte dimension européenne, impliquant les acteurs de la ville ainsi que ses différents quartiers et attirant des visiteurs de tout le pays et du reste du continent.

Leur programme doit avoir un impact durable et contribuer au développement à long terme de la ville. De plus, les villes doivent prouver qu’elles disposent du soutien des autorités locales et de la capacité de mettre en œuvre le projet.

En 2023, les capitales européennes de la culture sont Elefsina (Grèce), Veszprém (Hongrie) et Timisoara (Roumanie).

Les villes qui détiendront le titre en 2024 seront Bad Ischl (Autriche), Tartu (Estonie) et Bodø (Norvège).

Laisser un commentaire

quatre × 4 =