Beaucoup de choses exposées : une chance de voir les biens précieux de Freddie Mercury avant qu'ils ne soient vendus aux enchères.

Jean Delaunay

Beaucoup de choses exposées : une chance de voir les biens précieux de Freddie Mercury avant qu’ils ne soient vendus aux enchères.

Les fans auront la chance de voir des articles qui pourraient se vendre pour un total combiné de 7 millions d’euros, une partie des bénéfices étant reversée à des œuvres caritatives.

Des costumes fantaisistes aux ébauches de « Bohemian Rhapsody », en passant par les cendriers et les œuvres d’art, des centaines d’objets appartenant à Freddie Mercury ont été exposés vendredi en Grande-Bretagne avant d’être vendus le mois prochain.

Sotheby’s a transformé sa galerie du centre de Londres pour qu’elle ressemble à l’ancienne maison du chanteur de Queen dans la capitale britannique pour une exposition d’un mois, avant la vente en six étapes de plus de 1 400 lots.

L’auteur-compositeur-interprète, décédé en 1991, avait rassemblé un ensemble de « trésors » qui avaient été laissés en grande partie intacts dans son ancienne maison de l’ouest de Londres au cours des trois décennies qui ont suivi, selon les commissaires-priseurs.

Son petit piano à queue Yamaha devrait à lui seul atteindre jusqu’à 3,5 millions d’euros.

La réplique de la couronne britannique de Saint-Édouard et le manteau qui l’accompagne – en fausse fourrure, velours rouge et strass – portés par la star sur scène dans les années 1980 sont également exposés.

Freddie Mercury s’est produit à la fois lors du concert de renommée mondiale Live Aid en 1985 et lors des interprétations finales de « God Save The Queen » lors de sa dernière tournée avec le groupe en 1986.

La vitrine multi-pièces de 16 000 pieds carrés (1 500 m²), qui se déroule jusqu’au 5 septembre – jour de l’anniversaire du défunt chanteur – présente également de nombreux éléments de sa collection dite japonaise.

Mercure avait collectionné au cours de sa vie les arts décoratifs japonais, le verre, les arts graphiques, la céramique et d’autres objets originaires du pays.

« Cela constitue un ensemble tout à fait unique », a déclaré à l’AFP Cécile Bernard de Sotheby’s lors d’un vernissage de l’exposition.

La vaste gamme d’objets, mis aux enchères par Mary Austin, l’une des amies les plus proches de l’icône qui s’est occupée de lui dans son ancienne maison, devrait rapporter au moins 7 millions d’euros.

Austin reversera une partie des bénéfices au Mercury Phoenix Trust – fondé par les autres membres de Queen Brian May, Roger Taylor et leur manager Jim Beach pour soutenir les initiatives contre le VIH/Sida – et à la Elton John Aids Foundation.

Laisser un commentaire

dix-huit − deux =