=JAXA H3 rocket project managers

Jean Delaunay

Aucune information classifiée n’a été divulguée lors d’une cyberattaque contre l’agence spatiale japonaise, selon des responsables

L’agence spatiale japonaise affirme qu’aucune information classifiée n’a été divulguée suite à une série de cyberattaques contre elle au cours de l’année dernière.

L’agence spatiale japonaise a déclaré qu’aucune information classifiée n’avait été divulguée suite à une série de cyberattaques contre elle au cours de l’année dernière, ont déclaré vendredi des responsables aux journalistes.

Yoshimasa Hayashi, secrétaire en chef du cabinet de l’Agence japonaise d’exploration aérospatiale (JAXA), a déclaré avoir fermé certains réseaux concernés pour vérifier qu’aucune information sur les fusées, les satellites ou la sécurité nationale n’était divulguée.

Il n’y a eu aucun effet sur le ministère japonais de la Défense nationale, a confirmé vendredi le ministre Minoru Kihara aux journalistes.

Ces piratages surviennent alors que le Japon accélère ses investissements dans des mesures de contre-attaque alors que l’armée chinoise continue de croître.

La JAXA a remporté une série de succès dans son programme spatial cette année.

En janvier, son Smart Lander pour enquêter sur la Lune a atteint la surface lunaire lors d’un atterrissage de précision révolutionnaire, faisant du Japon le cinquième pays à réussir à poser une sonde sur la Lune.

En février, la nouvelle fusée phare de l’agence, H3, a atteint pour la première fois une orbite prévue, après un premier vol raté l’année dernière.

Un troisième vol H3 transportant un satellite d’observation avancé est prévu le 30 juin.

Laisser un commentaire

deux × 1 =