People lounge on the beach as the sun sets ahead of Hurricane Beryl

Jean Delaunay

Au moins 8 morts après le passage de l’ouragan Beryl en Jamaïque

L’ouragan Beryl a frappé la Jamaïque avec 12 heures consécutives de vents violents et plusieurs mois de pluie. Il a fait au moins huit morts dans les Caraïbes.

Après que l’ouragan Beryl se soit éloigné de la Jamaïque mercredi soir, heure locale, l’île a levé son alerte ouragan mais a maintenu une surveillance des crues soudaines, ont indiqué les autorités.

Avant son impact, les habitants de l’île s’étaient précipités pour se préparer, car la puissante tempête de catégorie 4 avait déjà fait au moins sept morts et causé des dégâts importants dans le sud-est des Caraïbes.

Le bilan est désormais passé à au moins huit morts après qu’une personne a été signalée comme étant décédée en Jamaïque.

Mercredi soir, l’œil de la tempête se trouvait à environ 161 km à l’ouest de la capitale Kingston alors que son noyau se dirigeait vers les îles Caïmans, selon le Centre national des ouragans des États-Unis (NHC).

À Kingston, les habitants ont barricadé leurs fenêtres, les pêcheurs ont sorti leurs bateaux de l’eau et les ouvriers ont retiré les panneaux publicitaires en bordure des routes pour les protéger des vents violents.

Pauline Lynch, résidente de Kingston, a déclaré qu’elle avait stocké de la nourriture et de l’eau en prévision de la tempête.

Alors que les vents soufflent déjà sur une pluie légère, Lynch a déclaré : « Je n’ai aucun contrôle sur ce qui va arriver, alors je dois juste prier pour que tous les Jamaïcains soient en sécurité et que nous ne subissions ni décès ni pertes. »

Un avertissement d’ouragan reste en vigueur pour la Jamaïque, Grand Cayman, Little Cayman et Cayman Brac.

Beryl devrait faiblir légèrement au cours des prochains jours, mais rester à la force d’un ouragan majeur ou presque, lors de son passage dans la péninsule du Yucatan au Mexique vendredi.

Laisser un commentaire

15 − 14 =