Climbing the UNESCO-designated Gros Piton is a spectacular two-hour toil up a rocky ascent.

Milos Schmidt

Accepter l’accident : comment une retraite artistique m’a aidé à apaiser mon anxiété

L’art est désormais une forme courante de thérapie utilisée partout, des hôpitaux de santé mentale aux programmes caritatifs de bien-être.

Lorsque je quitte Londres début décembre, il y a un froid humide dans l’air qui semble pénétrer à travers mon épais manteau. En tant que personne souffrant de troubles affectifs saisonniers (TAS), l’arrivée de l’hiver est toujours une période délicate.

Ainsi, lorsque je descends de l’avion sur l’île caribéenne de Sainte-Lucie et que je suis frappé par un mur d’air chaud et humide et par l’odeur terreuse de la végétation gorgée de pluie, mon esprit se sent immédiatement plus léger.

Cependant, je ne suis pas venu dans ce lieu de vacances uniquement pour profiter d’un peu de soleil d’hiver. Pour vraiment mettre fin à ma descente saisonnière dans la dépression et l’anxiété, je participe à une retraite artistique dans la station balnéaire StolenTime by Rendezvous.

Comment l’art peut-il bénéficier à la santé mentale ?

Selon un rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) publié en 2019, les résultats de plus de 3 000 études ont identifié un « rôle majeur pour les arts dans la prévention des maladies, la promotion de la santé, ainsi que la gestion et le traitement des maladies tout au long de la vie ». »

L’art est désormais une forme courante de thérapie utilisée partout, des hôpitaux de santé mentale aux programmes caritatifs de bien-être.

Chez StolenTime, l’artiste londonienne Venetia Berry dirige nos sessions. Différentes activités promettent de nous aider à raviver notre imagination, à libérer notre esprit des attentes et à saisir le hasard.

Pourquoi devriez-vous partir en retraite artistique ?

Berry commence notre première leçon en nous demandant de fermer les yeux, d’imaginer un carré puis de tracer son contour au rythme de la respiration lente. Cela m’aide à atténuer les pensées occupées et à concentrer mon esprit sur quelque chose de moins compliqué et de plus concret.

Ensuite, Berry nous montre comment nous allons peindre un « paysage fantaisiste » pour nous aider à nous connecter avec notre créativité.

Je suis immédiatement attiré par l’arbre Samaan géant et noueux à l’extérieur – qui aurait plus de 150 ans – et par les larges feuilles vert lime au feuillage épais qui donnent l’impression que le complexe est à moitié caché dans la jungle.

L’art est désormais une forme courante de thérapie utilisée partout, des hôpitaux de santé mentale aux programmes caritatifs de bien-être.
L’art est désormais une forme courante de thérapie utilisée partout, des hôpitaux de santé mentale aux programmes caritatifs de bien-être.

J’ajoute une silhouette faisant du yoga – j’ai assisté à une séance de rêve au bord de la plage ce matin-là – et un chat qui s’étire en guise d’ode à Bubbles, le félin résident de l’hôtel.

Berry nous demande d’éviter les couleurs réalistes, alors mon arbre devient violet pour le ciel d’encre lorsque nous sommes arrivés la nuit précédente et le sol devient le turquoise éclatant de la mer des Caraïbes.

La première leçon a été libératrice ; Berry ne nous laisse rien effacer et nous encourage à nous lancer sans craindre l’erreur.

Où est la meilleure retraite artistique ?

Les Caraïbes se prêtent parfaitement à l’amélioration du bien-être mental. Le temps chaud vous attire vers l’air frais tandis que les averses de pluie de courte durée mais fortes procurent une sensation thérapeutique de détente.

La nuit, l’air est rempli de gazouillis et de cris d’oiseaux et de grenouilles, et les vagues rythmées de la mer sont étonnamment somnifères.

StolenTime, réservé aux adultes, se présente comme un complexe de bien-être permettant aux clients d'échapper aux pressions du monde moderne.
StolenTime, réservé aux adultes, se présente comme un complexe de bien-être permettant aux clients d’échapper aux pressions du monde moderne.

StolenTime, réservé aux adultes – qui se présente comme un centre de bien-être permettant aux clients d’échapper aux pressions du monde moderne – encourage le lever tôt avec des promenades sur la plage, des balades à vélo jusqu’au marché du samedi, des cours de fitness avec d’anciens olympiens et la méditation au lever du soleil.

Cependant, il ne faut pas aller aussi loin dans la voie du salut pour devenir complètement ascétique.

Il y a une heure pétillante tous les soirs, deux pages de cocktails au rhum sur la carte des boissons, un restaurant les pieds dans le sable avec des plats infusés créoles et de la musique live le soir (mais seulement jusqu’à 23 heures pour que les invités ne manquent pas leur yoga du matin). ).

Il y a aussi bien au-delà des limites de la station en matière d’activités salubres. L’ascension du Gros Piton, classé par l’UNESCO, est une ascension spectaculaire de deux heures sur une ascension rocheuse.

Il y a aussi bien au-delà des limites de la station en matière d'activités salubres.
Il y a aussi bien au-delà des limites de la station en matière d’activités salubres.

Le chemin est rempli de cactus, de palmiers et d’arbres gumbo-limbo géants dont l’écorce rouge qui pèle ressemble tellement à une peau brûlée par le soleil qu’elle lui a valu le surnom écrasant d’« arbre touristique ».

À proximité, vous trouverez des bains de boue volcanique sulfureuse pour une peau éclatante et des cascades pour des plongées froides stimulant la circulation.

Les plus hédonistes peuvent danser pour oublier leurs soucis lors de la fête de rue du vendredi soir à Gros Islet, où un système de son colossal diffuse du reggae et où les rues sont couvertes de fumée provenant des grillades en plein air.

De retour au complexe, nos séances artistiques ultérieures nous poussent à être plus abstraits, avec un clin d’œil à l’obsession de Matisse pour les papiers découpés et aux œuvres ondulantes inspirées du corps féminin de Berry.

Abandonner le contrôle et accepter l’accident est une pratique difficile mais puissante pour soulager l’anxiété.

« Rien ne se passera jamais exactement comme vous l’attendez », dit Berry, faisant référence à nos œuvres d’art mais peut-être aussi à la vie en général. « Je ne suis jamais pleinement satisfait de mon travail, c’est pourquoi je continue de créer. »

Laisser un commentaire

trois × trois =